Football La Belgique sera déjà rentrée depuis longtemps à son camps de base lorsque l'Angleterre entamera son deuxième match de la compétition face au Panama dimanche après-midi (14h). Il y aura 24 heures de différence entre les coups d'envoi de ces matchs comptant pourtant pour le même groupe.

En cause, la programmation demandée par les télévisions anglaises pour ce match.

Mais cette programmation a priori anodine est plutôt de bon augure pour les Diables rouges. D'abord, parce cette rencontre entre l'Angleterre et le Panama se jouera au Stade de Nijni Novgorod où on attend 31 degrés dimanche, sur le coup de 15h heure locale. Autrement dit, les organismes britanniques seront soumis à rude épreuve lors de cette rencontre dans laquelle leurs adversaires panaméens seront bien plus dans leur élément. Par comparaison, la température à Retino où se trouve le camps de base de l'Angleterre est d'environ 16 degrés. 

Cet élément inquiète d'ailleurs les journalistes britanniques qui ajoutent que les Anglais ne se  sont pas entraînés dans de telles conditions pour cette Coupe du monde alors qu'ils avaient préparé le mondial brésilien à Miami il y a quatre ans. "Il faudra compter sur la jeunesse et l'énergie au sein de l'équipe pour compenser cet élément", indique le Standard

A l'issue de ce match, les Anglais auront donc un jour de récupération en moins que les Belges avant de les retrouver jeudi soir, à 20h pour l'ultime rencontre de ce groupe G.