Football

La raison pour laquelle la Belgique devra finir devant la Tunisie, le Panama et l'Angleterre dans le groupe G est toute simple.

Ce n'est non pas pour avoir un tirage qui pourrait être plus favorable lors des huitièmes puis les quarts de finale et ainsi de suite jusqu'à l'ultime rencontre.

C'est plutôt parce qu'il y a un point commun entre l'Allemagne en 2014, l'Espagne en 2010,  l'Italie en 2006, le Brésil en 2002, la France en 1998,le Brésil en 1994, l'Allemagne de l'ouest en 1990 et l'Argentine en 1986.  

Toutes ces dernières nations championnes du monde ont terminé première de leur poule.

Pourquoi ne pas avoir remonté plus loin ? Simplement car c'est en 1986 que la Coupe du Monde a été réformée pour connaître son format actuel. 

En 1982, l'Italie avait terminé deuxième de sa poule, pour ensuite entamer une nouvelle phase de poule qui aboutissait sur les demi-finales. Bref, un système plus compliqué que maintenant.

Si les Diables veulent perpétuer cette statistique, ils savent ce qu'il leur reste à faire.