Football L'entraîneur de la Côte d'Ivoire risque bien de subir un deuxième licenciement en un an suite à la défaite des Elephants face au Maroc, manquant la qualification pour le Mondial 2018. Son avenir reste incertain.

Dans un entretien accordé à Het Laatste Nieuws, l'ancien entraîneur des Diables Rouges revient sur le match de samedi : "Après la défaite face au Maroc, j'ai rencontré les dirigeants. Nous avons eu une discussion constructive, sans trop de pression. Une nouvelle réunion est prévue. Nous allons voir ce qui est le mieux pour chacun, mais il n'y a pas le feu. J'ai le temps".

Plein de doutes, Marc Wilmots a du mal à voir son avenir dans les prochains mois : "Il n'y a plus de grand tournoi d'ici la fin de mon contrat. La question est aussi : ai-je envie de poursuivre?"

Lors de l'interview, le "taureau de Dongelberg" n'a pas souhaité revenir longuement sur sa carrière en tant que coach national belge. "Nous avons passé quatre années ensemble, mais le chapitre est clos." Par contre, en ce qui concerne Radja Nainggolan, l'entraîneur a souhaité remettre les choses à leur place : "Que tout le monde laisse Radja tranquille. Je n'ai jamais eu de problème avec lui. Je ne l'ai pas sélectionné pour le Mondial 2014 car Defour était mieux à cette période et avait beaucoup joué durant les qualifications. J'apprécie beaucoup Nainggolan, son cœur est aussi énorme que ses prestations sur le terrain."