Football

Anderlecht connaît son adversaire du deuxième tour préliminaire de la Ligue des Champions. Le tirage au sort, effectué hier midi au siège de l'UEFA à Nyon (Suisse), a été favorable aux Bruxellois. Dispensé du premier tour, il sera opposé au club vainqueur du duel entre Neftchi Bakou, champion d'Azerbaïdjan lors des deux dernières saisons, et Hafnarfjördur, champion d'Islande et actuellement en tête du championnat avec le maximum de points après sept journées. Ces deux clubs s'affronteront au premier tour préliminaire: Neftchi Bakou accueillera Hafnarfjördur le 12 ou le 13 juillet et se déplacera en Islande le 20 juillet. Le sort a fait qu'Anderlecht jouera d'abord à domicile, le mardi 26 ou le mercredi 27 juillet. Le match retour, en Islande ou en Azerbaïdjan, se jouera le mercredi 3 août. En cas de victoire, Anderlecht sera qualifié pour le troisième tour préliminaire (aller 9/10 août et retour 23/24 août) et sera tête de série lors du tirage au sort du 29 juillet.

Sur place au siège de l'UEFA lors du tirage des deux premiers tours préliminaires, hier, Herman Van Holsbeeck a réagi à chaud: «C'est un bon tirage, on a évité les gros morceaux, commentait le manager général du Sporting. Mais il faut respecter chaque adversaire. Les missions de scouting seront très importantes.» Cela ne posera pas de problème en Islande puisque le championnat est déjà en cours. Par contre, Anderlecht ne pourra voir Neftchi Bakou qu'à deux reprises... lors des deux rencontres du premier tour préliminaire.

Inversion de matches?

Le dirigeant bruxellois a profité de la présence à Nyon des dirigeants islandais et azerbaïdjanais pour entamer ses investigations et quelques négociations. Si un accord existe entre les clubs, ils sont en effet autorisés à modifier l'ordre de confrontations et à se mettre d'accord sur le jour du match aller. «Si on joue contre les Islandais, ils sont d'accord de jouer d'abord en Islande. Ils préfèrent d'abord jouer à domicile. Les Azerbaïdjanais, eux, ne veulent pas inverser. Nous préférerions également jouer le match aller le mardi mais les deux clubs préfèrent le mercredi. Nous nous sommes donnés un week-end de réflexion», a déjà annoncé le manager qui est désormais en possession des numéros de portable de ses homologues islandais et azerbaïdjanais...

Sur le plan financier, le tirage n'a rien d'une bonne affaire: «A ce stade, le sportif (NdlR: la qualification pour le troisième tour préliminaire) est plus important que le financier.»

Il n'empêche, la possibilité de devoir se déplacer en Azerbaïdjan occasionnerait des frais et quelques difficultés techniques: «Il y a un décalage de trois heures, il faut des visas, etc. Mais peu importe qui nous devrons affronter: je le répète, on respecte ces deux équipes mais elles sont à notre portée. Sur le plan sportif, je peux vous dire que l'équipe d'Azerbaïdjan possède trois ou quatre internationaux et joue dans un stade de 26000 places. Les Islandais, eux, joue dans le stade national de Reykjavik.»

Reste maintenant à attendre le résultat de la double confrontation entre les deux adversaires potentiels du Sporting. Rendez-vous est pris le 20 juillet!

© Les Sports 2005