Football La phase classique du championnat a révélé certains chiffres étonnants.

Voici les chiffres, parfois étonnants, de la phase classique.

- 74 buts décisifs ont été inscrits. À ce jeu, c’est Charleroi qui est le meilleur avec 9 buts qui ont changé un partage en victoire, dont 7 à partir de la 86e minute.

- 47 doublés ont été réalisés. Sa et Saadi ont été double buteurs à 3 reprises, ce qui en fait les spécialistes de la phase classique.

- 2 fois, un joueur a marqué plus de 2 buts en 90 minutes. Diedhiou a signé un triplé à Eupen et Vossen, un quadruplé contre Malines. Ces performances sont en voie de disparition. À titre d’exemple, il y a 10 ans, on recensait 12 triplés et 1 quadruplé.

- 24 Avec 24 actions décisives (20 buts et 4 assists), Teodorczyk est le joueur le plus efficace. Vossen (21) et Tielemans (20) complètent le podium.

- 103 buts ont été marqués hors du rectangle. Anderlecht et Bruges en ont inscrit 12.

- 61 buts ont été marqués sur corner. Ostende est l’équipe qui en a profité le plus, avec 7 buts marqués.

- 69 coups francs ont donné lieu à un but, dont 22 directement. Si Peeters est le roi de l’assist sur coup franc (5), Van Rhijn est le joueur qui a marqué le plus de coups francs directs (3).

- 3,5 Les matchs d’Eupen ont été les plus spectaculaires, avec une moyenne de 3,5 buts inscrits et aucun nul blanc. Ceux de Lokeren n’ont engendré que 1,93 but… et 6 0-0.

- 160 Sans surprise, le sixième quart d’heure (temps additionnel compris) a été le plus prolifique avec 160 buts. C’est Ostende qui en a le plus profité en y trouvant l’ouverture à 18 reprises.

- 10 Le lob n’est pas tendance chez nous. 10 fois seulement un joueur a marqué en lobant le gardien… et ça n’a pas toujours été volontaire.

- 0,15 Dendoncker et Butelle n’ont pas manqué une seule minute sur l’ensemble du championnat. À l’inverse, parmi les joueurs utilisés, Maxim Nys, de Waasland, n’a foulé le terrain que 4 minutes, ce qui représente 0,15 % de temps de jeu.

- 76 penalties ont été tirés. 16 ont été manqués. Comme souvent, le taux d’échec à domicile (23,08 %) est supérieur à celui à l’extérieur (16,67 %). À noter que Nicolas Penneteau est le seul gardien à avoir stoppé deux penalties.