Football

Une "opération au Brésil en fin de semaine" pour préparer au mieux le Mondial cet été: l'attaquant-star du PSG Neymar, victime d'une blessure à la cheville droite et d'une fissure d'un os du pied, va subir une intervention chirurgicale, a annoncé le club parisien mercredi, et sera absent plusieurs semaines.

Trois jours après son diagnostic laconique, le PSG a finalement annoncé le verdict juste avant le quart de finale de Coupe de France contre l'OM, alors que le père de la vedette brésilienne avait déjà confirmé une absence "d'au moins six semaines" mardi soir.

"Ney" sera opéré notamment par le médecin de la sélection brésilienne Rodrigo Lasmar, qui a fait le déplacement de Sotchi, où il participait à un congrès de la Fifa, à Paris pour examiner le joueur. Connu pour avoir soigné le genou de l'ancienne gloire Ronaldo, le professeur Saillant, pour le PSG, sera également du voyage.

Cette décision a été prise, "à l'issue du protocole initialement prévu de trois jours de soins" et du bilan "effectué (mercredi) en commun par le staff médical du Paris Saint-Germain et celui de la sélection brésilienne", a indiqué le club parisien dans son communiqué.

Pour Ney, qui veut avant tout briller au Mondial en Russie (14 juin-15 juillet), l'opération permet un rétablissement plus sûr. Au pays du foot roi, on ne pense qu'à ça: gagner une sixième Coupe du monde, avec le joueur de 26 ans, héritier désigné du roi Pelé.

"Hey Neymar, tout le Brésil espère que tu vas te remettre aussi vite que la dernière fois ! On a une Coupe du monde à gagner, alors rétablis toi vite!", peut-on lire sur le compte Twitter de Pelé, "O Rei" lui même, en anglais et en portugais.

Ne pas revivre le traumatisme de 2014

Lors de "sa" Coupe du monde, au Brésil en 2014, la Seleçao avait vécu un cauchemar: blessé en quarts, Neymar avait dû quitter l'équipe nationale, balayée 7-1 en demi-finale par l'Allemagne.

La nation "auriverde" ne veut pas revivre ça. Le PSG, qui a dépensé un montant record de 222 M EUR pour l'attirer cet été et passer un palier en Ligue des champions, se voit donc contraint d'écouter Neymar Senior et de sacrifier sa présence pour l'importantissime 8e de finale retour de Ligue des champions mardi prochain face au Real Madrid (victorieux 3-1 à l'aller) au Parc des Princes.

"Tout ce que nous devons faire est de ne pas causer une nouvelle fracture dans le futur qui pourrait (lui) nuire", a souligné le père et conseiller du joueur dans une intervention téléphonique sur la chaîne ESPN Brasil dans la nuit de mardi à mercredi.

"Le PSG sait déjà qu'il ne pourra pas compter sur Neymar lors des prochains matches, pendant au moins six semaines, car ce traitement durera six à huit semaines. C'est ce qui est déjà défini, peu importe s'il y a (chirurgie) ou non", a encore confié son géniteur, qui mise sur un retour "fin avril".

Du côté de l'équipe nationale, l'inquiétude était telle que l'annonce de la liste pour les matches amicaux de mars a été reportée de dix jours. Signe de l'angoisse de toute une nation, un chroniqueur radio brésilien a même déclaré: "Nous avons peut-être perdu la Coupe du monde dimanche"!

Lobbying brésilien

Avant mercredi soir, le PSG s'était contenté de communiquer sur une entorse de la cheville droite et une fissure osseuse du pied concerné, lundi, alors que le joueur s'est blessé tout seul lors du clasico remporté face à Marseille (3-0) en championnat de France.

L'entraîneur Unai Emery, plus qu'évasif lors de son point-presse avant le "clasico" PSG-OM, entretenait même un faux suspense en laissant entrevoir une "petite option" de retour contre le Real.

Mais la presse brésilienne, tout comme les coéquipiers de Neymar en sélection, avaient plaidé pour une opération. "Ce n'est jamais bon de se fixer un match (comme celui contre le Real) comme objectif de retour. C'est là que tu forces et que tu rechutes", a plaidé le Brésilien Filipe Luis, défenseur de l'Atletico Madrid dans le journal L'Equipe mercredi.

Et Madrid dans tout ça? Le club de Zinédine Zidane a été battu mardi soir en championnat d'Espagne par l'Espanyol (1-0). Mais le club espagnol évoluait sans Cristiano Ronaldo, ménagé... pour ne pas risquer une blessure!