Football Il y a 25 ans, le PSG avait perdu 3-1 face au Real, avant de gagner 4-1 à domicile.

Le Paris Saint-Germain ne part clairement pas favori de ce duel. Dans l’histoire, seules 24 % des équipes se sont d’ailleurs qualifiées après avoir perdu 3-1 à l’aller. Mais le PSG fait partie de ce petit pourcentage de clubs capables de renverser cette situation.

Et pas face à n’importe quelle équipe. En mars 1993, les Parisiens de David Ginola et George Weah avaient réussi cet exploit face… au Real Madrid du grand Michel. Le tout en quart de finale de la Coupe Uefa. Défaits 3-1 devant les 70.000 Madrilènes du stade Santiago Bernabéu, les joueurs entraînés par Artur Jorge s’étaient offert une fabuleuse remontada deux semaines plus tard.

Un peu à l’image du Barcelone-PSG de l’an dernier (6-1), les spectateurs du Parc des Princes avaient assisté à un scénario complètement hallucinant. À dix minutes du terme, le marquoir n’affichait qu’un insuffisant 1-0 inscrit par Weah. C’est alors que Ginola plaçait une incroyable reprise de volée à la 81e minute avant que Valdo ne fasse 3-0 à la 87e. Mais le Real poussait encore et pensait arracher les prolongations dans les arrêts de jeu (90e+1) grâce à Zamorano (3-1). Il fallait une tête de Kombouaré sur l’action suivante pour offrir à Paris une remontée historique (4-1).

Cette belle page d’histoire pourrait, pourquoi pas, inspirer la génération Mbappé-Cavani. Dans le vestiaire parisien, un certain Timothy Weah leur a certainement rappelé la grandeur de l’exploit réalisé par son illustre papa, alors au sommet de son art. Même si le jeune ailier, qui a effectué ses débuts professionnels samedi soir à Troyes (il ne fait pas partie du groupe pour ce match), n’a vu le jour que sept ans plus tard (en 2000), nul doute que le nouveau président du Libéria n’a pas manqué de lui narrer cet inoubliable épisode de sa grande carrière.