Football

Après la défaite contre la France, la tension était palpable côté Belge. Thibaut Courtois avait par exemple dénoncé l'"anti-football" pratiqué par les Bleus. Une réaction qui n'a pas plu à Raymond Domenech, finaliste de la Coupe du monde 2006 et aujourd'hui consultant pour la radio Europe 1.

"C’est toujours la réaction stupide des équipes qui ont perdu, parce qu’elles n’ont pas fait ce qu’il fallait pour lutter contre une équipe qui jouait comme ça. [...] Je ne comprends pas cette attitude. Chacun joue avec ses moyens, en fonction aussi des qualités de l’adversaire."

Pour Domenech, inutile d'y aller par quatre chemins : le résultat final n'est que le reflet de la rencontre et l'ancien tacticien français ne manque pas de reconnaître des qualités à la Belgique. "Ce n’est pas très fair-play de critiquer l’adversaire quand on a perdu. Si on a perdu, c’est qu’on n’a pas fait ce qu’il fallait, et la France, elle, a fait ce qu’il fallait pour gêner cette équipe belge qui, dans les 20 premières minutes, nous a certes posé des problèmes, mais on a su les régler, les gérer."

Avant de s'autoriser une dernière petite pique pour la route : "Ils peuvent critiquer, eux joueront le match de la troisième place. Et nous, on jouera la finale"