Football Mircea Rednic retrouve le Standard mais aussi des personnes qu’il n’a pas envie de revoir.

Entre le Standard et Mircea Rednic, c’est une grande histoire d’amour. Une histoire surtout entretenue par le Roumain qui ne cesse de crier haut et fort que son cœur est rouge et blanc.

Mircea Rednic, affronter le Standard, cela doit toujours être particulier pour vous ?

"J’ai passé six saisons là-bas. J’y ai gagné des trophées, j’ai créé là de très bonnes relations. Je m’y suis formé. Comme joueur mais aussi comme homme. Mais bon, aujourd’hui je suis l’entraîneur de Mouscron donc je ne dois pas parler avec mon cœur."

Comment jugez-vous le Standard d’aujourd’hui ?

"Je ne sais pas où se situe vraiment le problème chez les Liégeois. Nous avons un budget totalement opposé, un palmarès aussi. Mais nous sommes devant eux au général . L’esprit Standard n’est plus le même. C’est un constat que je fais depuis plusieurs années. J’entends beaucoup le mot grinta . Mais pour moi, ce n’est pas cela le Standard. Le Standard, c’est le beau football, le jeu spectaculaire. La grinta , c’est pour des équipes comme Saint-Trond, l’Antwerp…"

Vous ne pouvez pas cacher votre amour pour le Standard ?

(...)