Football

On s'était attendu à quelques surprises mais René Vandereycken a vraiment frappé fort en annonçant sa première sélection, qui se réunira dimanche soir pour affronter le Luxembourg mercredi. Son noyau de 18 joueurs ne contient pas d'Emile Mpenza ni de Brugeois! Gaby Mudingayi, Onder Turaci, Thomas Vermaelen et Gil Swerts sont les noms les plus surprenants, les trois derniers sont même des débutants au sein de l'équipe nationale. Stijn Huysegems et... Geert De Vlieger, sur le banc dans leur club, sont aussi de la partie.

«Il ne faut pas être titulaire dans son club pour être sélectionné, expliquait le nouvel entraîneur fédéral. «Au contraire même. C'est parfois un avantage de ne pas jouer beaucoup: on est plus reposé.»

Les victimes du changement d'entraîneur sont nombreuses. Par rapport à la dernière sélection d'Aimé Anthuenis contre l'Espagne, en octobre, onze joueurs ne sont plus repris: Eric Deflandre, Olivier Deschacht, Carl Hoefkens, Philippe Léonard, Birger Maertens, Jan Moons, Jelle Van Damme, Yves Vanderhaeghe, Jonathan Walasiak et... Emile Mpenza. «Ce n'est pas parce que ces garçons ne font pas partie du groupe que je ne tiens pas compte d'eux, déclare Vandereycken. J'ai estimé qu'en ces trois jours, ces 18 joueurs pouvaient m'apprendre plus. Je sais par contre déjà ce que les autres peuvent m'apporter. Ils ne doivent pas paniquer. La présélection comptait 42 joueurs, et j'en suis encore d'autres. D'ailleurs, je suis convaincu que lors du prochain match amical, le noyau sera différent. Je n'ai pas laissé tous les anciens à la maison non plus. Il me fallait aussi des garçons avec de l'expérience, qui forment la colonne vertébrale de l'équipe. D'où la sélection de Timmy Simons.»

Peu importe le club

Le principal absent est donc Emile. «Il y a la distance. Et d'abord, il doit s'intégrer dans son nouveau club au Qatar. Il n'est pas encore depuis longtemps là-bas. Je n'hésiterai pas à le visionner quand il se sera bien adapté là.»

Autre constatation: pas de joueur de Bruges, pourtant le champion et le meilleur club en Coupe d'Europe. «Il n'y a pas de Brugeois? s'étonnait Vandereycken. C'est parce que vous faites la remarque que je m'en rends compte. Je ne regarde pas les clubs, je tiens compte d'autres critères. Zulte-Waregem? Ce club tourne très bien mais il faut voir si les joueurs peuvent réaliser la même chose au plus haut niveau. Peut-être l'année prochaine en Coupe d'Europe.»

Quant aux nouveaux, il s'agit tous d' étrangers. «C'est un hasard, je ne regarde pas les pays non plus. De Vlieger a toujours contribué beaucoup à l'équipe nationale et est en bonne condition physique, malgré sa présence sur le banc à Manchester City. Mudingayi, lui, joue très régulièrement à la Lazio. Il faut le faire, pour un jeune dans un championnat aussi difficile. Swerts est un joueur polyvalent, il sait jouer de gauche à droite en défense et au milieu du terrain. Vermaelen a percé à l'Ajax et Turaci m'a plu. J'ai vu plusieurs de ses matches sur DVD. S'il est sélectionnable ? Oui, puisqu'il a aussi la nationalité belge.»

Deux autres changements sont également attendus au sein du giron de l'équipe nationale. Ils concernent les postes d'entraîneur adjoint et d'entraîneur des gardiens. Jean-François de Sart occupera la première fonction contre le Luxembourg avant, plus que probablement, de céder sa place à Stéphane Demol. Jacky Munaron, lui, sera encore l'entraîneur des gardiens contre le Luxembourg, avant de céder sa place à un candidat libre de tout engagement.

© Les Sports 2006