Football Quel week-end foo(t). Initiée par un feu d'artifice donné hier soir par Anderlecht et le Standard, la 30e journée a continué samedi soir à charrier son lot de rebondissements et de résultats déterminants, et réjouissants, pour une fin de championnat qui s'annonce passionnante.

Le Standard pouvait encore prétendre rêver à la Ligue des Champions voici 48 heures. Aujourd'hui, il est retombé les pieds sur terre. Battu par Anderlecht après une série de 15 rencontres sans défaite, le club de Sclessin a quitté les nuages. Il devra en effet batailler ferme avec Genk pour décrocher le billet européen de 2e classe. Les Limbourgeois ont pris les trois points à La Gantoise et sont désormais à égalité de points avec les Rouges dont on se demande dans quelle mesure la défaite de vendredi à l'ultime seconde n'aura pas ébranlé leur moral. Plus haut, dans les nuages justement, Bruges a définitivement convaincu les amateurs de foot qu'il ne faillirait pas et serait bel et bien le champion de la saison 2004-2005: 6-0 contre le GBA.

À l'autre bout du classement, on a assisté comme chaque semaine à un nouveau chamboulement dans l'ordre du tiercé. Ce samedi 23 avril, c'est Ostende et le Brussels qui sont virtuellement en D2. Très dure revers des Bruxellois battu dans leur match à six points contre Ostende. Ces trois là n'ont pas fini leur chassé-croisé!

  Dimanche, Charleroi a décroché une 17e victoire dans cette saison 2004-2005. Le club hennuyer revient à deux points du Standard et peut, plus que jamais, croire à une place en coupe UEFA.

 
LE PROGRAMME


-
3-2: Quelle soirée! Ce sommet a rempli toutes ses promesses avec sa dose de suspense, de rebondissements, de combats et, l'essentiel, d'émotions. Par deux fois, le Standard est revenu au score du pied de Geraerts. La deuxième égalisation survint à l'ultime minute. L'ultime minute réglementaire car dans les arrêts de jeu, Tihinen conclua la partie d'une tête imparable. Sur l'ensemble du match, Anderlecht mérite sa victoire. Compte-rendu du match, plus bas dans cette page.

-
6-0 Bon, que dire? On se sent presque gêné d'avoir pu pensé un instant que le roc brugeois allait s'éroder jusqu'à laisser passer Anderlecht. Gert Verheyen a scoré deux fois et Bruges garde six points d'avance sur les Mauves.

-
1-0 Aïe! C'était le match à ne pas perdre. Ils l'ont perdu. Waseige ne dormira pas beaucoup cette nuit. Le président Vermeersch non plus. Par cette victoire, Ostende renverse une nouvelle fois la vapeur et resserre les positions entre les prétendants au sauvetage.

-
0-1 Ca y est, Genk est revenu dans la course. On aurait pu croire ces dernières semaines que les Limbourgeois allaient finalement être les perdants du sprint à l'Europe. Il n'en est rien. Contre une Gantoise qui n'a plus la moindre motivation, Genk a empoché les trois points et rattrape le Standard.

-
2-1 Mené pendant plus de 60 minutes, Saint-Trond est parvenu à émerger en fin de match. Heureusement car en cas de défaite le club n'aurait plus eu que deux points d'avance sur les relégables. Ils ont gagné et se rassurent. Le gazouillis de la libération n'est plus très loin pour les Canaris.

-
0-2 Lokeren ne fait pas de cadeau et n'a pas encore pris ses quartiers d'été. St Trond peut en témoigner. Pour Beveren, avec une unité sur neuf, c'est un peu difficile comme fin d'exercice. Les deux équipes ont continué dans la lignée de leur dernbière semaine...

-
3-2 Victoire cruciale pour les Montois qui peuvent continuer à entretenir l'espoir. Ils avaient tout intérêt à gagner cette partie car les affrontements qui s'annoncent, notamment contre Anderlecht et Bruges, n'auront rien d'une partie de plaisir.

-
2-0: Match du ventre mou du classement. Pas d'enjeux et bien fade au regard du paquet de rencontres importantes de cette 30e journée. Le Lierse pointe à la 11e place, le Cercle à la 8e. Franchement, on a rien à dire de plus...

-
2-0 Le Standard a de quoi trembler. Rejoint par Genk, il doit aussi tenir compte de Charleroi qui termine en force ce championnat.



Anderlecht 3 Standard 2

Incroyable fin de match, hier à Anderlecht! Alors que le Standard pensait avoir arraché un nul... qui n'arrangeait personne, Tihinen a offert la victoire au Sporting dans les arrêts de jeu, après les buts de Kompany et d'Aruna et les deux égalisations de Geraerts. Anderlecht se remet à rêver du titre, le Standard peut commencer à s'inquiéter pour la qualification en... Coupe Uefa. En cas de victoire ce soir à Gand, Genk reviendra à hauteur des Liégeois.Quasi assuré d'une qualification pour la Ligue des Champions, le Sporting attend maintenant un sacré faux pas du leader brugeois.

Si, comme annoncé, Franky Vercauteren alignait Peersman au coup d'envoi, le coach anderlechtois optait pour un dispositif inédit pour accueillir le Standard. En phase défensive, ses joueurs se repliaient en 5-2-3 tandis qu'en possession de balle, ils se reconvertissaient en 3-4-3, avec les montées sur les flancs de Vanden Borre et Deschacht. Pour ce faire, l'entraîneur du Sporting laissait Lovré sur le banc et titularisait De Man dans l'axe de la défense, à côté de Kompany qui, comme Jestrovic, réintégrait le onze de base. Dominique D'Onofrio, lui, ne modifiait en rien ses batteries pour ce match au sommet.

Peersman, qui n'avait plus joué depuis sa bourde fatale à Saint Trond, se mettait d'entrée en confiance en boxant la frappe de Léonard. La réplique fusait vers Runje, comme la volée et la tête de Jestrovic. Corner de Conceiçao, tête d'Onyewu au-dessus. Corner de Zetterberg, Runje passait... en dessous mais Kompany dévissait. On ne jouait que depuis 14 minutes! Le jeune Soulier d'Or allait se reprendre de la plus belle des manières, sept minutes plus tard: oublié dans l'axe, il avait tout le temps d' allumer Runje d'une frappe lointaine surpuissante. Sonnés par ce but d'ouverture, les Liégeois se relâchaient en défense: Aruna, seul face au portier croate, se montrait trop... collectif et sa passe n'arrivait pas jusqu'à Jestrovic. Dans la foulée, l'Ivoirien prenait sa chance mais son envoi était trop croisé. Les Rouches laissaient passer l'orage et, sur leur première réaction, parvenaient à égaliser. Passe tranchante de Conceiçao, jusqu'au boutisme de Geraerts plus prompt que Tihinen pour tromper Peersman. Walasiak, d'un bel envoi à la retourne, puis Vanden Borre, privé de ballon par la sortie kamikaze de Runje, auraient pu donner l'avantage à leurs couleurs mais les deux équipes rejoignaient les vestiaires dos à dos.

Aucun changement à la reprise, ni dans les compositions, ni dans l'intensité des échanges. La tête de Tihinen manquait de puissance, à l'instar de la passe en retrait de Deflandre qui contraignait Runje à dégager en catastrophe devant Wilhelmsson. Si, globalement, Anderlecht prenait clairement la direction des opérations, les Standardmen restaient menaçants par leurs actions individuelles: Walasiak et Bangoura étaient trop courts. Plus volontaires, les joueurs de Vercauteren allaient finir par être récompensés à un quart d'heure du terme. Vanden Borre lançait Aruna qui, d'une pichenette, lobait astucieusement un Runje impuissant. La messe semblait dite... mais l'inévitable Geraerts passait une nouvelle fois par là pour rétablir l'égalité à la 90e minute! C'est alors que Tihinen a placé une tête qui pourrait s'avérer décisive pour le titre!

ANDERLECHT: Peersman; De Man, Kompany (89e Traoré), Tihinen; Vanden Borre, Vanderhaeghe, Zetterberg, Deschacht; Wilhelmsson, Jestrovic (82e Lovré), Aruna (26e Mpenza).

STANDARD: Runje; Deflandre, Onyewu, Dragutinovic, Léonard; Walasiak (75e Tchité), Assou-Ekotto, Geraerts, Rapaic; Conceiçao; Bangoura (81e Roussel).

ARBITRE: M. Allaerts.

AVERTISSEMENTS: Runje, Onyewu, Conceiçao.

LES BUTS: 21e Kompany (1-0), 31e Geraerts (1-1), 74e Aruna (2-1), 90e Geraerts, 91e Tihinen (3-2).

© Les Sports 2005