Football Lokeren a toujours été un déplacement délicat pour le Standard. Avant leur succès de la saison passée (1-3), les Rouches n’avaient plus gagné à Daknam depuis 10 ans ! Le contexte de cette saison ne facilitera pas la tâche des Liégeois.

Tout d’abord, ils n’ont pris que 10 points sur 24 en dehors de leurs bases. Ensuite, Lokeren a gagné ses six derniers matches à domicile et reste sur un bilan de 23 sur 30. Si bien qu’aux points perdus (Courtrai - Lokeren remis la semaine dernière), les Waeslandiens sont devant les Liégeois !

“Après notre succès au Lierse, il faut enchaîner. Surtout face à Lokeren” , insiste Luigi Pieroni, qui a marqué lors de ses deux titularisations avec le Standard. “On ne prend pas beaucoup de points à l’extérieur. Pourtant, on a les qualités pour imposer notre jeu et l’emporter en déplacement. Il faut que tout le monde fasse le maximum pour y parvenir. À domicile, on joue plus haut, donc c’est plus facile pour les attaquants. En déplacement, on joue plus bas, mais il faut s’adapter.”

Il faudra aussi s’adapter aux conditions : le terrain sera en bon état, mais il fera très froid. Et peut-être qu’il y aura de la neige.

“Ce n’est pas évident de s’entraîner dans ces conditions, mais on a la chance d’avoir un terrain synthétique, donc ça va. La dernière fois que j’ai joué sur la neige, c’était lors de Luxembourg - Belgique (NdlR : 1er mars 2006). J’avais marqué le 0-2 (NdlR : à la 62e, soit 3 minutes avant que le match soit interrompu à cause de la neige).”

Au rayon des souvenirs, encore, Luigi Pieroni se souvient de la dernière fois qu’il a marqué à Lokeren.

“C’était lors de mon dernier match à Mouscron (NdlR : le 15 mai 2004), juste avant mon départ à Auxerre, après 30 secondes de jeu !” rappelle celui qui, après, est revenu en Belgique, à Anderlecht, où il a côtoyé un certain Jelle Van Damme. “Je suis très heureux de le retrouver. Il va pouvoir nous apporter beaucoup avec son physique, sa mentalité et son expérience.”