Football

On le sait, commencer une saison par une défaite n’est jamais bon pour un groupe qui se cherche comme celui du Standard, et ce à moins d’une semaine d’une échéance capitale pour l’avenir européen du club.

En effet, rappelons tout de même qu’en cas de qualification face aux Suisses du FC Zurich, le Standard aurait le droit de disputer le 4e tour préliminaire de la Ligue des champions mais il serait, en cas d’élimination de ce 4e tour, assuré de jouer les poules de l’Europa League. C’est dire l’importance de la double confrontation face aux Zurichois.

Ainsi, après la défaite enregistrée jeudi en Supercoupe à Genk, une affirmation saute aux yeux : le Standard est loin d’être prêt. Alors, inquiétant ?

"Il faut reconnaître que lors des vingt-cinq premières minutes, nous étions bien en place et nous avions la maîtrise du ballon. Les blessures de Ciman et Opare sont venues contrarier nos plans. Il a ensuite été difficile de retrouver un équilibre dans l’équipe après ces deux changements."

José Riga ne s’est donc pas effondré après le revers concédé face aux Limbourgeois.

"C’était notre premier gros test. Je retiens du positif notamment dans notre circulation de balle, même si j’aurais aimé avoir plus de possession. Ce qui m’inquiète, c’est que je compte deux blessés de plus - ce n’était vraiment pas le moment ! Nous avons une grosse marge de progression. Il faudra faire le gros dos à domicile afin de se mettre dans les meilleures conditions possibles pour le retour."

Hier, José Riga a rendu sa liste à l’UEFA, liste sur laquelle Steven Defour figure.

"Je n’ai pas d’information sur la situation de Steven, il faudra voir comment elle évolue dans les heures à venir."

A Genk, José Riga disposait de son nouveau transfuge, Yoni Buyens, mais il ne l’a pas fait jouer.

"C’était trop prématuré. Yoni n’a effectué que le réveil musculaire avec nous jeudi matin. Il faut lui laisser le temps de s’intégrer."

Face à Zurich, le coach liégeois pourra compter sur l’ancien joueur de Malines mais aussi sur l’Uruguayen Gonzalez, qui était en tribune à Genk.

"Yoni a fait toute la préparation avec Malines, il est donc bien physiquement. Quant à Gonzalez, il était également en préparation avec Valence, donc les deux ne devraient pas avoir de souci à s’intégrer."

D’ici mercredi, le Standard et son coach ont donc du pain sur la planche.