Football Son bilan, ses objectifs, Lukaku, Batshuyai, les U21 et son avenir, Roberto Martinez s'est ouvert en exclusivité à la Dernière Heure. Découvrez l'entretien.

Roberto Martinez, cet été vous avez beaucoup voyagé, entre la Coupe des Confédérations et la Supercoupe d’Europe à Skopje…

"Et j’ai déjà vu pas mal de matchs de Pro League . J’ai une liste de 57 joueurs. J’essaie de voir le maximum d’entre eux en direct, pour aussi déceler leurs mouvements et leurs émotions sur le terrain. Pour le reste, je regarde leurs matchs à la télévision. Nous sommes encore dans une phase où je veux voir que des joueurs poussent pour forcer leur chance avec les Diables Rouges. On a des cadres d’un côté et de l’autre, il faut augmenter la concurrence."

(...)

Après un an à la tête des Diables, quel sera votre objectif cette saison, outre les résultats ?

"Désormais, on se comprend bien. Maintenant, je veux voir une mentalité de vainqueur. Nos deux matchs les plus difficiles nous attendent : les déplacements en Grèce et en Bosnie. Ça va être intense et on devra avoir ce tempérament."

On a l’impression que cette mentalité de vainqueur n’a pas toujours été là, que les Diables ne se font pas toujours violence…

"Je ne dirais pas ça. L’équipe nationale compte beaucoup pour les joueurs. Ce qu’il faut, pour la prochaine étape, c’est de parvenir à gagner quand on a moins bon jour, quand le jeu est moins fluide. Mais la mentalité est bien présente. Même sans Hazard, De Bruyne ou Kompany, les joueurs ont pris leurs responsabilités."

Êtes-vous aussi loin que vous le vouliez après un an à la tête des Diables ?

(...)