Football

"Nous maintenons la sélection des 23", donc avec Vincent Kompany dans le groupe, a confirmé Roberto Martinez dimanche en conférence de presse, à la veille du premier match des Diables à la Coupe du Monde en Russie. 

C'est donc définitif: le défenseur de Manchester City reste dans le groupe, au détriment du "joker médical" Laurent Ciman, revenu sur le sol belge samedi.

"Nous avons pris la décision, sur le plan médical, ce matin", a précisé le sélectionneur, qui a une nouvelle fois souligné l'importance du joueur souvent handicapé par les blessures. Kompany, "Vinnie" dans les mots tenus par Roberto Martinez face aux journalistes, "a évolué mieux que ce que l'on pensait", a assuré l'Espagnol, qui a par ailleurs refusé de dévoiler le onze de base qu'il compte aligner face au Panama lundi à Sotchi.

"La présence" de Vincent Kompany "est très importante pour l'équipe", de par "l'expérience et la présence physique" de celui qui était régulièrement capitaine de la sélection avant d'être freiné par les blessures. Depuis le match amical contre le Portugal, lors duquel il avait quitté la pelouse, souffrant de l'aine, "Vince the Prince" n'a plus pris part aux entrainements collectifs des Diables.

Mais son état semble évoluer positivement, plus rapidement qu'attendu. Le joueur pourrait même déjà entrer en ligne de compte pour les matches prochains de la phase de groupes, même si la rencontre face au Panama, en revanche, viendra trop tôt, selon les explications de Roberto Martinez. Dedryck Boyata devrait, selon toute vraisemblance, figurer dans le onze de base face aux Panaméens, avec Leander Dendoncker en doublure. Martinez est élogieux à propos des deux jeunes joueurs, "qui rêvaient du Mondial, ce qui est maintenant réalité". "Ils n'ont pas peur et ne ressentent pas de pression, ils sont ici pour faire le boulot. Ils sont tous les deux très impatients", a ajouté Roberto Martinez.

Le coach affirme ne pas encore avoir annoncé aux joueurs son choix de 11 de base pour la première rencontre des Diables Rouges en Russie, lundi. Une raison de plus de ne pas le dévoiler aux journalistes. "Je le leur annoncerai lundi", indique-t-il.


Martinez respecte le Panama

"Il n'y a pas de matches faciles", a répété dimanche le sélectionneur des Diables Rouges Roberto Martinez, à la veille de l'entrée en lice de l'équipe nationale dans le Mondial russe, à 17h00 face au Panama pour le premier match du groupe G.

"Chaque match se décide sur une petite marge", a pointé le technicien, qui a refusé de prédire un succès facile des Diables face à la nation qui apparaît clairement comme le "petit poucet" de cette poule. "Ce sera un match difficile. Le Panama a gagné son droit d'être présent dans cette Coupe du Monde", a martelé Martinez, rappelant que ce pays s'est qualifié pour le rendez-vous russe au détriment, notamment, des Etats-Unis qui ne s'étaient classés que 5es de la zone Concacaf. "Si on sort les Etats-Unis, c'est qu'on a quelque chose de spécial!", a lancé l'Espagnol face aux journalistes.