Football

Roberto Martinez est donc le nouveau sélectionneur des Diables rouges. Et à en croire la Fédération belge, celle-ci est "ravie et fière d’avoir trouvé aussi rapidement un entraîneur de ce niveau pour entraîner notre Équipe Nationale A." Est-ce le cas des joueurs, qui pour certains, étaient contents de voir Wilmots partir ?

Il est évidemment difficile de connaitre l'avis de tous les Diables rouges sur le sujet. Peut-être rêvaient-ils, eux aussi, d'une véritable pointure… Il est par contre un peu plus facile de deviner les avis de Kevin Mirallas, Romelu Lukaku et, dans une moindre mesure, Marouane Fellaini. Et c'est du côté du premier cité qu'il faut s'inquiéter le plus.

Sous Roberto Martinez, Kevin Mirallas a souvent été cantonné au banc de touche, ces derniers mois. Le Liégeois déclarait d'ailleurs juste avant sa 51e et dernière prestation en date avec les Diables, contre l'Italie en novembre 2015, vouloir "réfléchir à quitter Everton si la situation se prolonge". Mirallas avait toutefois retrouvé des couleurs en 2016, étant notamment titulaire lors des de 3 des 5 derniers matches de l'Espagnol chez les Toffees. De là à effacer les doutes du début de saison ?

Romelu Lukaku devrait être moins inquiet concernant son temps de jeu, puisque l'Espagnol a fait venir l'ex-Anderlechtois à Everton où il a inscrit la bagatelle de 43 buts en championnat sous les ordres de son mentor, en 3 saisons. Et s'il est aujourd'hui cité à nouveau à Chelsea, le club de ses rêves, Martinez n'y est pas étranger. Pourtant, Romelu pourrait appréhender d'une drôle de manière ces retrouvailles. En fin de saison passée, l'attaquant belge avait parlé de "cassure" entre le coach et les joueurs, au moment d'évoquer le limogeage de Martinez. Mais il n'a jamais eu de problème personnel avec son mentor et la déclaration de Martinez à son propos ("Je veux faire de Lukaku une machine à marquer des buts") est encourageante.

Au moment de la nomination de Martinez à la tête des Diables rouges ce mercredi soir, Everton disputait un match amical à Manchester United (0-0). Au moment où il est sorti du terrain, Big Rom' a eu une drôle de réaction en s'asseyant sur le banc. Venait-il d'apprendre la nomination de son ancien coach ? Ou plutôt la déroute d'Anderlecht face à Rostov ? On penche plutôt pour la première solution !



Il y a un troisième Diable rouge qui a travaillé - beaucoup moins longtemps néanmoins - avec Roberto Martinez. Il s'agit de Marouane Fellaini. Le numéro 8 des Diables avait été titularisé à trois reprises en trois matches par le nouveau coach d'Everton, à l'époque. Cela remonte à août 2013, juste avant son transfert à Manchester United.

L'ancien standarman a donc, à première vue, de bonnes raisons de se réjouir de voir Martinez remplacer Wilmots. D'autant plus que sous les ordres du Taureau de Dongelberg, il n'avait plus sa place dans le onze de base…