Football

Roberto Martinez a profité de la première phase du rassemblement des Diables Rouges, durant laquelle le travail est effectué de manière individuelle, pour évoquer les adversaires des Diables Rouges à la Coupe du monde en Russie, à savoir Panama (18 juin à Sotchi), la Tunisie (23 juin à Moscou) et l'Angleterre (28 juin à Kaliningrad), mardi, à Tubize.

Le premier adversaire des Diables Rouges (FIFA 5) sera Panama (FIFA 53). "J'ai été impressionné par la manière dont ils se sont qualifiés", a indiqué Roberto Martinez. "Ils ont éliminé les Etats-Unis, une institution dans la zone CONCACAF. L'équipe comprend beaucoup de joueurs de Major League Soccer (MLS). Ce championnat sera au milieu de la saison au moment du Mondial. Les joueurs seront donc en pleine forme. L'équipe est très bien organisée. Le sélectionneur (le Colombien Hernan Dario Gomez, ancien sélectionneur de la Colombie et de l'Equateur) ndlr) a beaucoup d'expérience dans les grands tournois. Les joueurs peuvent accomplir quelque chose de spécial pour leur pays, ils peuvent devenir des héros. Nous devons être conscients que ce ne sera pas un match facile."

Les Diables rencontreront ensuite la Tunisie (FIFA 23) dirigée par Nabil Maâloul. "La Tunisie possède un bon mix de joueurs. C'est une équipe agréable à regarder, avec beaucoup d'enthousiasme et de qualités techniques. Ils sont très forts en un contre un."

Viendra enfin le match le plus attendu, contre l'Angleterre (FIFA 16). Un match particulier pour les nombreux Diables Rouges qui évoluent en Angleterre. "Chacun est un livre ouvert pour l'autre", a résumé Martinez. "Il n'y a aucun secret. L'Angleterre se présente avec une jeune génération. La différence avec le passé est qu'ils ont maintenant un groupe très soudé. Gareth Southgate a effectué un excellent travail. Il travaillait avec les U21 quand j'entraînais en Angleterre. Il connaît donc ses joueurs depuis des années."

Le sélectionneur espagnol des Diables a également évoqué le scouting, qui a déjà commencé. "Personnellement, j'aime être moi-même impliqué et regarder les matches de nos adversaires. Mais ce n'est pas toujours évident de le faire en direct. Nous avons développé un système avec nos scouts. Pendant le Mondial, nos scouts irons voir les matchs de nos adversaires car sur place tu as aussi des informations supplémentaires. Notre groupe d'observateurs est déjà au travail."

Le staff du sélectionneur collecte aussi des données sur les possibles adversaires des Diables Rouges au tour suivant, à savoir la Pologne, le Sénégal, la Colombie ou le Japon. "Dans le football international, c'est un peu particulier, tu finis par couvrir plus de matches que ce dont tu as réellement besoin, mais sinon c'est trop tard", a ajouté encore Roberto Martinez.

Martinez à propos de son contrat: "Les évaluations se feront après le Mondial"

Interrogé sur son avenir à la tête des Diables Rouges et sur les rumeurs évoquant Michel Preud'homme comme possible successeur, Roberto Martinez a indiqué qu'il se concentre uniquement sur la préparation de la Coupe du monde.

"Je peux comprendre que les gens parlent de ma position après la Coupe du monde, mais il n'y a rien que je puisse dire à propos de ces rumeurs", a répondu Roberto Martinez. "La seule chose qui compte, c'est de préparer la Coupe du Monde, le plus grand tournoi de football. Nous aurons beaucoup de réponses dans ce tournoi. Je ne pense pas que ce soit le moment pour les évaluations".

"J'aime vivre en Belgique, j'aime la responsabilité d'être sélectionneur et j'aime ce que nous sommes en train de construire. J'ai une bonne relation avec l'Union belge et nous ferons les évaluations après le Mondial."



>>> Revivez la conférence de presse de Roberto Martinez via le live-tweet de notre spécialiste: