Football

Même si l'état de forme de Lukaku et de Kompany est bon, Roberto Martinez ne prendra aucun risque face à l'Angleterre jeudi

Le onze de base du Panama avait été reconduit contre la Tunisie mais il n'y aura pas de "jamais deux sans trois" face à l'Angleterre jeudi. Roberto Martinez va tout changer ou presque. "Aligner dix joueurs de champs différents est une option. On a la chance de disputer ce match en pensant aussi en prochain, le huitième de finale. Ce serait dommage de ne pas en profiter."

Concrètement, Martinez fera énormément tourner son effectif. De Bruyne, Meunier, Vertonghen, menacés de suspension en cas de nouveau carton, ne joueront, par exemple, pas. "Ce serait un manque de professionnalisme de les faire jouer. Je ferai l'équipe en fonction de ça mais aussi de l'état de forme. Je sais que beaucoup de Diables ont envie de jouer contre les Anglais qu'ils connaissent si bien en Premier League mais le collectif passera avant. Et ça ne sera un problème pour personne. On a tous un objectif commun dans ce tournoi."

Pas question non plus d'essayer de calculer pour finir premier ou deuxième dans ce groupe et d'anticiper un éventuel parcours plus aisé jusqu'au dernier carré. "Franchement, je ne vois pas si loin. Le plus important pour moi, c'est d'avoir l'équipe la compétitive possible pour le huitième de finale."

Romelu Lukaku, qui a reçu de bonnes nouvelles de sa cheville, et Vincent Kompany, qui s'est entraîné sans souci lundi en fin d'après-midi, ne devraient donc pas jouer afin d'éviter le moindre risque.

La conférence de presse de Roberto Martinez


Dendoncker: "Je serai prêt quand le coach aura besoin de moi"

Seul joueur évoluant en Jupiler Pro League retenu dans la sélection de Roberto Martinez, l'Anderlechtois Leander Dendoncker et un des deux seuls joueurs de champ (à l'exception des blessés Vincent Kompany et Thomas Vermaelen) qui n'ont pas encore foulé la pelouse lors de ce Mondial 2018 en Russie. Le défenseur/milieu de terrain récupérateur vit à 23 ans son premier grand tournoi international. "C'est toujours frustrant. On est toujours déçu quand on en joue pas. Mais il faut voir les circonstances. Le coach fait tout ce qu'il faut pour gagner et prendre des points", a reconnu le benjamin de la sélection. "Je serai prêt quand le coach aura besoin de moi. Et si je ne rentre pas, je serai prêt à soutenir l'équipe" a-t-il ajouté, sans savoir s'il jouera ou non face à l'Angleterre jeudi à Kaliningrad.

Sur l'intérêt de terminer 2e du groupe plutôt que premier, il a botté en touche. "On n'en a pas vraiment parlé. Tout le monde se concentre sur ce qu'il a à faire. Si on joue bien, on gagne. Si on joue mal, on perd."

LA CONFERENCE DE PRESSE DE DENDONCKER


"Ceux qui vont jouer contre l'Angleterre vont tout faire pour gagner"

Recordman absolu de sélections chez les Diables Rouges, Jan Vertonghen pourrait fêter sa 105e cap jeudi à Kaliningrad face à l'Angleterre dans le 3e et dernier match du groupe G dans ce Mondial 2018 de football. Un match particulier pour le défenseur waeslandien de 31 ans qui évolue depuis six ans en Premier League à Tottenham. "C'est un match particulier, mais tous ceux qui vont jouer contre l'Angleterre vont tout faire pour gagner", a déclaré le vice-capitaine des Diables. "On en a parlé (à Tottenham) après le tirage et je suis content que l'on soit tous les deux qualifiés. Le résultat aura moins d'effet."

La conférence de presse de Jan Vertonghen