Football Rares sont ceux qui auraient osé parier sur une qualification romaine après la défaite des coéquipiers de Radja Nainggolan au Camp Nou lors du match aller (4-1). Et pourtant.

Un peu plus d'un an après la fameuse "Remontada" qui a vu le Barça humilier le PSG d'Unai Emery (0-4, 6-1), c'est au tour de la bande à Messi de vivre pareille désillusion face à l'AS Roma (1-4, 3-0). Plus qu'une surprise, les journaux espagnols parlent d'un "séisme", de "La Chute de Rome" comme l'écrit en Une le Mundo Deportivo. On parle fatalement d'un "Barça méconnaissable, de nouveau KO en quarts de finale".

© D.R.

De son côté, Marca parle d'un "Échec total en Europe" pour les Espagnols puisque même Pep Guardiola a subi la loi d'une équipe de Liverpool à deux visages et à deux vitesses. Le média madrilène en profite évidemment pour piquer au passage l'ancien-coach blaugrana et l'actuel et prétendu "imbattable" Barça.

© D.R.

Pour Sport, le son de cloche est relativement similaire avec un "Échec inexcusable" ainsi que pour As qui évoque un "K.O." ni plus ni moins.


La presse italienne n'a d'yeux que pour ses héros

Au pays de la "Dolce Vita", c'est littéralement l'hymne à la joie... et il y a de quoi. La Gazzetta dello Sport se contente d'un mot "Imperiali !" tout en sous-titrant "Une grande Roma renverse le Barça". Le média spécialisé se laisse même aller à rêver d'une incroyable qualification de la Juve au Bernabeu ce mercredi soir.

© D.R.

En ce qui concerne le Corriere dello Sport, la Roma "entre dans le mythe", ou écrit l'histoire. Le quotidien n'hésite pas à écrire qu'il s'agit d'une "remontada légendaire".

© D.R.

Tuttosport ne prend évidemment pas le contre-pieds des autres médias en titrant "L'extase Roma!", tout en n'omettant pas de glisser un encouragement à la Juve. Kostas Manolas, véritable héros romain, est représenté... fêtant le troisième but.

© D.R.