Football

Calme en raison de la Coupe du Monde, le mercato estival vient de connaître une première énorme secousse ce mardi. 

Après 9 années au Real Madrid, Cristiano Ronaldo s’est engagé en faveur de la Juventus Turin pour 4 ans avec à la clef un énorme salaire de 30 millions d’euros contre une indemnité de 105 millions d’euros.

Lui qui bénéficiait d’une clause libératoire fixée à 1 milliard d’euros avait aussi scellé avec ses désormais anciens dirigeants un pacte lui permettant de s’en aller si une offre agréant les deux parties venait à être formulée. Ce qui a été le cas; Andrea Agnelli, le président de la Juventus, s’est rendu ce mardi en Grèce où le joueur est en vacances pour ficeler les termes de l’accord.

Ce transfert monstrueux, le 5e plus élevé de l’histoire, s’annonce aussi comme le point de départ d’une vaste partie de chaises musicales. Il marque la fin d’une époque à Madrid et le début d’une autre.

Friand de joueurs qui brillent lors des Coupes du Monde, Florentino Pérez est forcément sensible aux performances actuelles d’Eden Hazard. Même s’il n’a pas attendu cette campagne de Russie pour le découvrir. L’intérêt n’est pas neuf. Hazard l’a encore confié au micro de BeIn Sports : "Le Real Madrid me fait-il moins rêver sans Zidane ? C’est un coach spécial. Mais le Real Madrid, cela fait rêver tout le monde, Zidane ou pas. Le maillot blanc est spécial mais le maillot bleu me va bien", a-t-il expliqué en refusant de lier son futur à celui d’Antonio Conte qui a dirigé la reprise des Blues ce lundi.

"Mon avenir ne dépend pas du futur de Conte mais cela va entrer en ligne de compte, c’est sûr. Il me reste deux ans de contrat à Chelsea et pour l’instant, personne ne veut m’acheter. Moi, comme je l’ai répété 100 fois, je suis très bien dans ce club. Même sans la Ligue des Champions."

Le départ de Ronaldo change forcément beaucoup de choses. Car dans sa quête de nouveaux galactiques, Pérez sait qu’Hazard n’est pas le moins inatteignable. Voir le Paris S.-G. se séparer de Neymar un an après son arrivée est difficilement envisageable alors qu’un départ de Kylian Mbappé l’est encore plus. Et en termes de notoriété et de performances, la piste menant à Harry Kane est tout autant difficile à explorer sachant qu’Hazard, lui, n’a plus que deux ans de contrat. Et se retrouve en position de force.