Football

Au vu de la position pour le moins radicale de Jelle Van Damme, Anderlecht à l’intention de serrer la vis. Les Bruxellois vont désormais se montrer intraitables. "Je vais transmettre quelque chose à Jelle quand il arrive au club tantôt (NdlR : un dossier avec les conséquences juridiques et financières qui l’attendent au cas où il refuse de jouer), dit Van Holsbeeck. "Nos avocats sont sur l’affaire. La pratique de Van Damme et des gens qui l’influencent est inacceptable. On va défendre nos intérêts jusqu’au bout."

Le Standard ne doit pas s’attendre à des cadeaux non plus. "Il est donc à vendre, comme tout joueur, dit Van Holsbeeck. Mais Van Damme n’ira au Standard que si on reçoit les 20 millions qu’ils ont eus pour Fellaini." Anderlecht a pourtant retenu la leçon Aruna. Ayant refusé de jouer contre Gand (il avait reçu une amende de 10000 euros), il avait dû rester au club. Aruna n’avait plus atteint son niveau habituel et est parti pour 3 millions d’euros, alors que West Bromwich en offrait 8. "Mais là, il y avait une offre concrète, explique Van Holsbeeck. Ici, j’attends toujours. On verra rapidement d’où vient la magouille. On n’en sait pas plus maintenant. Jelle ne dit pas le nom du club, et il n’a plus de manager, dit-il "

Et dire que Van Damme était un des leaders du groupe, et qu’il avait l’air d’un véritable Anderlechtois. "Je ne me fais plus de soucis. L’argent est le plus important dans ce milieu, il n’y a plus d’éthique. On est tous déçus, mais le groupe voudra prendre sa revanche. Si cela nous blesse qu’il préfère le Standard à Anderlecht ? Ce n’est pas encore le cas, hein "

De son côté, Pierre François, le directeur général du Standard, s’étonne des soupçons de "complot liégeois" : "Je suis étonné qu’il ait parlé de ce coup de fil à la presse. Et aussi de voir qu’Anderlecht puisse penser que le Standard a contacté un de ses joueurs. Vu les relations entre les deux clubs, Lucien D’Onofrio appellerait directement Roger Vanden Stock."

Pour autant, Pierre François ne cache pas son intérêt pour le joueur : "C’est un des meilleurs joueurs du championnat, ce n’est pas nouveau Mais on ne s’intéresse à un joueur que si son club déclare qu’il est à vendre. On ne va pas payer le prix fort "