Football Ricardo Sa Pinto l’assure : il sera encore l’entraîneur du Standard la saison prochaine.

Ricardo Sa Pinto est un homme entier. Même s’il fait avec, les rumeurs d’une éventuelle arrivée de Michel Preud’homme la saison prochaine le touchent. Le Portugais a réussi sa saison avec le Standard en remportant la Coupe et en qualifiant les Liégeois pour les playoffs 1.

Depuis quelques semaines, il a aussi gagné le respect des supporters : ces derniers ont scandé son nom durant de longues minutes après la victoire de dimanche à la Ghelamco Arena, après avoir voté en masse (61 %) pour son maintien à la tête de l’équipe la saison prochaine via un sondage sur notre site Web.

Pourtant, son avenir en bord de Meuse s’inscrit toujours en pointillé, et toutes les semaines il doit faire face à des questions à propos de son futur. En interview d’avant match, il a expliqué ses choix tout en évoquant son avenir. "Je veux donner à tout le monde l’occasion de prouver sa valeur, je prépare la prochaine saison."

Voilà là le discours d’un homme impliqué dans le prochain exercice, à moins que ce ne soit qu’un énième coup de communication visant à faire réagir sa direction tout en s’octroyant les faveurs du poublic.

"Bruno Venanzi m’a assuré, il y a quatre semaines, qu’il ne négociait pas avec Preud’homme", insiste encore Sa Pinto. Pourtant, ni Venanzi ni Renard ne sont montés au créneau pour assurer sa présence sur le banc liégeois dans quelques mois, même si lui en est convaincu.

"J’ai encore une année de contrat, je comprends que des rumeurs doivent être lancées, mais moi je me concentre sur la prochaine saison. Je dois parler avec Olivier Renard pour décider d’un lieu de stage et des matches amicaux. Dans un mois et trois semaines nous serons déjà prêts à recommencer une nouvelle saison."

Les résultats plaident donc pour lui, les supporters le soutiennent, les joueurs ont exprimé publiquement vouloir continuer à travailler sous ses ordres : tous les voyants sont au vert pour Sa Pinto et ce, malgré l’incertitude qui plane encore sur son avenir comme en témoigne sa dernière phrase avant de quitter la Ghelamco Arena. "Je veux rester ici quelques années… enfin si c’est possible."