Football

Il est improbable de trouver, en Belgique, plus jeunes et inexpérimentés que Mangala et Alex Da Silva, les arrières latéraux alignés contre Dender. Couvrant le flanc droit avec ce dernier, Wilfried Dalmat signalait. "Il n’a pas hésité à s’aventurer en zone offensive, et c’est encourageant."

Sans s’enflammer, Laszlo Bölöni concédait. "Je suis plutôt satisfait de la production des deux jeunes. Ils sont capables d’ouvrir le combat pour le poste de titulaire."

Quant aux intéressés , ils affichaient de la satisfaction pour leur première à Sclessin. "Je me suis rendu compte de mes possibilités d’être aligné contre Dender lors du match contre Eupen", témoigne l’arrière droit, 22 ans depuis vendredi. "Avant l’entrée en matière, un gros stress s’est installé. Cette pression dure un quart d’heure, le temps de prendre confiance. Tous mes coéquipiers œuvrant dans ma zone n’ont cessé de me guider pour ce que je considère comme une première réussie."

Mis en lumière plus souvent ces derniers temps, Eliaquim Mangala a montré d’agréables dispositions. "Les consignes étaient de deux espèces. D’abord, il me fallait éviter les fautes dans la zone rouge, à savoir à proximité du grand rectangle. Ensuite, je devais jouer simplement. Le reste, il m’appartenait de le provoquer."

Egalement bien secondé par ses coéquipiers, le gaucher entend-il s’installer à cette position ? "Je préfère l’axe, mais je pourrais me plaire à ce poste."