Football

04-08-2015, 19-07-2016. Le mandat fédéral du Louviérois à la tête des Espoirs, un souhait de Marc Wilmots faut-il le rappeler, aura duré très exactement trois cent quarante jours et pas un de plus.

Pour la première fois de sa carrière d’entraîneur, Enzo Scifo s’est résolu à rendre son tablier. Une question de principe qui, quelque part, l’honore, mais qui le met momentanément sur la touche. Auditionné par Bart Verhaeghe et Chris Van Puyvelde, désireux tous deux qu’il poursuive l’aventure, le citoyen de Lillois est néanmoins resté inflexible.

"Ils m’ont demandé deux fois plutôt qu’une si ma décision était irrévocable, mais ils ont bien compris mon point de vue. J’ai eu en face de moi des gens de foot (sic) qui ont eu le comportement que j’avais envie qu’ils aient en pareille circonstance. Je comprends maintenant un peu mieux le nouvel essor pris par le FC Bruges. Bart Verhaeghe est un vrai dirigeant qui veut avancer. Nous nous sommes bien promis de nous revoir bientôt à table et ce sera un réel honneur pour moi" , poursuit Enzo. "Il inspire le respect car il respire la compréhension et il est aussi très à l’écoute de son interlocuteur."

Chris Van Puyvelde est de la même trempe aux yeux du néo-quinquagénaire : "Il m’a dit avoir eu le même réflexe respectueux que moi quand il avait emboîté le pas à Trond Sollied le jour où celui-ci avait été démis de ses fonctions chez les Blauw en Zwart."

Victime collatérale de cette funeste soirée du premier juillet dernier, Enzo n’a donc pas ressenti le besoin de faire tourner sept fois ses méninges avant de jeter l’éponge.

(...)