Football Bruno Venanzi participe à un marché international pour le futur stade liégeois.

Le rôle de la direction est de voir plus loin que la finale de ce samedi soir et, à ce titre, Bruno Venanzi a passé le début de la semaine dans le sud de la France. Pas pour profiter de la météo clémente mais bien pour avancer sur les projets qui entourent le plan du nouveau stade.

Le président s’est donc rendu au Mipim (Marché international des professionnels de l’immobilier) pour montrer les plans de redéveloppement de Sclessin aux divers acteurs locaux. "Un des enjeux majeurs dont on cerne souvent mal l’impact, ce sont les enjeux prioritaires de flux et de mobilité. Au-delà de la qualité et de la nécessité du programme immobilier proprement dit, la ligne de tram et l’emplacement du terminus par rapport à la nouvelle esplanade périphérique sont des enjeux majeurs", a expliqué Bruno Venanzi dans un discours rapporté par le quotidien L’Écho.

Par ailleurs, le cabinet Assar a dévoilé une nouvelle facette de la maquette du prochain stade. Bien entendu, il s’agit là d’une vision théorique de la future structure, mais il n’est pas interdit qu’à l’avenir, l’un ou l’autre détail change encore. Pour rappel, la première phase des travaux pourrait être bouclée en 2020 et la capacité de l’enceinte fermée devrait atteindre les 34.000 places.

© ASSAR ARCHITECTS