Football Le Liégeois a signé pour trois ans dans son club de cœur, Franko Andrijasevic devrait suivre.

C’est un joli coup que Bruno Venanzi et Olivier Renard viennent de réaliser en rapatriant Sébastien Pocognoli au bercail. Un retour que le directeur sportif souhaitait déjà depuis plusieurs mois mais à l’époque, il s’était heurté au refus de Daniel Van Buyten. Désormais, l’enfant de Sclessin est bien de retour au pays. Avec Pocognoli, Venanzi réalise le même coup que Duchâtelet en 2014 avec Mehdi Carcela.

Car en rapatriant Pocognoli, c’est la mentalité rouche, le sang liégeois, la combativité et l’esprit d’équipe que la direction injecte de nouveau dans le vestiaire. Formé au club, Poco compte déjà 117 matchs sous le maillot rouche et a déjà porté le brassard à plusieurs reprises. "Si j’arrive au Standard, je serai l’un des leaders", nous précisait-il le mois dernier lors d’une rencontre à Londres. Contacté il y a plusieurs semaines, Pocognoli a poursuivi les discussions qui ont débouché sur un contrat de 3 ans pour ce qui sera son second passage à Sclessin en tant que pro. "Doté d’une excellente mentalité, Sébastien est un joueur talentueux qui avait envie de revenir dans son club de cœur", a précisé Olivier Renard.

Franko Andrijasevic sur le point de signer

Ricardo Sa Pinto se félicitera de compter un élément à la mentalité Standard qui devra endosser le rôle de patron du vestiaire, avant celui de capitaine ? En vacances depuis plusieurs jours, Pocognoli est attendu à Sclessin dans le courant de la semaine prochaine.

Toujours dans le sens des arrivées, ce vendredi soir, le Standard était tout proche de boucler le dossier de Franko Andrijasevic.

Le travail de sape engagé par la direction liégeoise, Olivier Renard en tête, semble enfin porter ses fruits dans un dossier qui aura été plus que compliqué tant Rijeka se montrait tenace. Vendredi soir, il restait encore quelques détails à régler, sans doute liés aux bonus assortis à la somme de transfert (3 millions d’euros) qui, si elle est confirmée, se révélerait être la plus élevée de l’histoire du club.

Lorsque les deux clubs auront trouvé un accord, le deal devrait être rapidement officialisé puisque Andrijasevic dispose déjà d’un accord avec la direction sur base d’un contrat de 5 ans. Il a même repoussé les avances de Gand (Malaga et le Celta Vigo étaient aussi intéressés).