Football

Le Roumain passe ses tests médicaux au Sparta Prague ce jeudi avant de signer pour 3,5 ans.

Le mercato anderlechtois est enfin lancé. Nicolae Stanciu a quitté le sol belge mercredi soir direction Prague. Il passe ses tests physiques ce jeudi avant de signer son contrat.

Un juteux bail de 3,5 ans à 1,1 million l’année bonus compris attend donc le joueur à Prague.

Le Roumain va également ramener un peu d’argent dans les caisses du Sporting. Son transfert est chiffré à hauteur de 3,75 millions d’euros mais pourrait atteindre les 6 millions grâce à plusieurs bonus ajoutés à son bail (comme un bonus en cas de titre, de participation à la Ligue des Champions et à l’Europa League). Les Mauves ont également inclus un pourcentage à la revente évalué aux alentours des 15 %.

Le départ de Stanciu ouvre enfin la porte à de nouveaux transferts entrants.

Stanciu est bien arrivé à Prague.

Les Mauves font le forcing pour Ognjen Vranjes et le défenseur central Bosnien veut signer au Sporting.

Il a marqué le coup ce mercredi en ne se rendant pas à la séance d’entraînement de son club, l’AEK Athènes. Le joueur n’a pas communiqué les raisons de son absence, preuve qu’il s’agit d’un coup de com’ visant à faire le forcing pour que son club comprenne qu’il est bel et bien prêt à aller au clash pour partir. Il a même annoncé à ses équipiers qu’il était certain de quitter le club et qu’il jouerait pour Anderlecht.

L’AEK Athènes ne l’entend pas de cette oreille. Le président du club est furieux et a annoncé à son joueur qu’il ne pouvait pas partir. Le bras de fer a commencé et l’AEK espère, s’il ne conserve pas Vranjes, pouvoir s’en sortir en touchant 2 millions pour son joueur.

Anderlecht a proposé 250.000 euros pour un prêt de six mois mais les Grecs tablent sur le double de cette somme assortie d’une obligation d’achat à hauteur de 1,5 million. Une nouvelle offre anderlechtoise, revue à la hausse, pourrait peut-être débloquer la situation.