Football

Guillermo Ochoa est enfin arrivé ce jeudi dans la Cité ardente. Après s’être marié la semaine dernière à Ibiza, entouré de ses proches et amis, celui que l’on surnomme Memo a posé le pied sur le sol belge ce jeudi 13 juillet, date de son 32e anniversaire.

Dans l’après-midi, le Mexicain a alimenté son compte Instagram, qui compte plus d’un million d’abonnés, de plusieurs photos mettant en scène son arrivée à Sclessin où il a posé avec le troisième jeu de vareuse, très coloré, au numéro très spécial : le huit ! Un choix qui prêtait à sourire et qui s’explique par le fait que le numéro fétiche du Mexicain, le treize, était déjà pris par Alexander Scholz. Le portier a alors choisi parmi les numéros encore libres et a opté pour le huit en référence à son nom de famille puisque huit se dit ocho en espagnol. Pour la petite histoire, cela n’aurait pas pu être possible si Benito Raman n’avait pas décidé, en ce début de saison, de troquer le numéro huit pour le onze.

Direction le Touquet

Avant de débuter ses tests médicaux, Guillermo Ochoa a fait connaissance avec Sclessin. L’ancien gardien de Malaga a également tenu à s’adresser, en français, à ses nouveaux supporters. "Je remercie tous les supporters du club pour tous les messages reçus sur les réseaux sociaux. Je suis très heureux d’être parmi vous et de porter les couleurs du Standard cette saison", a-t-il déclaré en français dans une vidéo réalisée sur le terrain de Sclessin comme ce fut le cas, il y a moins de deux ans, pour l’arrivée de Victor Valdès.

S’il a opté pour le numéro huit, c’est bien en tant que numéro un que Ochoa entend s’installer dans la hiérarchie des gardiens de Ricardo Sa Pinto. "Ochoa est une référence à son poste. Je préfère avoir deux bons gardiens à disposition", précisait le coach portugais mercredi.

Après s’être soumis aux traditionnels tests médicaux, Guillermo Ochoa sera présenté à la presse ce vendredi après-midi avant de prendre la route, samedi, du Touquet où il participera au stage estival avec le reste du groupe.