Football Ce week-end, en Angleterre, plusieurs arbitres de football vont montrer leur soutien à un de leurs collègues qui a été suspendu. La raison de sa suspension ? Il a réalisé un "pierre-papier-ciseaux" en lieu et place du toss (pile ou face) d'avant-match...

La scène se déroule le 26 octobre avant la rencontre de division 1 féminine entre Manchester City et Reading. David McNamara, l'arbitre de la partie, se rend compte qu'il a laissé la pièce de monnaie utilisée pour réaliser le toss au vestiaire.

Au lieu de retourner la chercher, il innove et propose aux deux capitaines de réaliser un "pierre-papier-ciseaux".


Le match se joue mais dans la foulée, la Fédération anglaise (FA) sort du bois et décide de suspendre l'arbitre pour "ne pas avoir agi dans le meilleur intérêt du jeu."

Pour la FA, le référé a "échoué à déterminer quelle équipe donnerait le coup d’envoi du match par le lancer d’une pièce, comme cela est requis par les lois du jeu." D'après la Fédération, la pièce de monnaie fait partie de l'équipement requis de tout arbitre.

"Ridicule et démesuré"

Outre-Manche, cette suspension ne passe pas et les collègues de McNamara sont bien décidés à le faire savoir. Ce week-end, de nombreux arbitres de rencontres amateurs et juniors ont décidé, en guise de protestation, d'utiliser le "pierre-papier-ciseaux" à leur tour à la place du toss.

"Je le ferai pour afficher mon soutien", explique un arbitre anonyme. "Ce sera sans doute un moyen un peu léger de me présenter aux deux capitaines." Pour lui, "Toute cette affaire est un peu ridicule et largement démesurée", raison pour laquelle ils montreront leur mécontentement sur les pelouses anglaises ce week-end.

Pour l'anecdote, la pierre de la capitaine de Manchester City avait battu le ciseau de celle de Reading le 26 october dernier...