Football Mémé Tchité s'est désisté de son action menée contre la FIFA, la Fédération internationale de football, devant le tribunal civil de Bruxelles. Sa décision de ne pas poursuivre l'action, qu'il pourrait néanmoins reprendre s'il le désire, intervient après que l'Union belge de football ait introduit une demande à la FIFA pour que Mémé Tchité puisse intègrer les Diables Rouges. Le joueur du Standard avait assigné la FIFA en justice parce que cette dernière l'empêcherait, à tort, d'être aligné en équipe nationale belge. La FIFA avait, elle, expliqué que le joueur ne pouvait pas intégrer une nouvelle équipe nationale puisqu'il avait déjà joué au Burundi puis au Rwanda. Or, le règlement prévoit qu'un joueur qui a plusieurs nationalités, ne peut changer que deux fois d'équipe nationale.

"Nous contestons toujours le caractère officiel du match que notre client avait joué en équipe junior au Burundi", a affirmé Me Grégory Ernes du cabinet Misson, qui défend les intérêts du sportif, jeudi. Par ailleurs, lors d'une autre procédure récente devant la cour d'appel de Bruxelles, en référé, Mémé Tchité avait certifié n'avoir jamais signé de contrat avec le Rwanda, dans lequel il s'engagerait à défendre les couleurs rwandaises, et que le document était donc certainement un faux. La cour s'était déclarée incompétente sur le plan territorial étant donné que le siège de la FIFA se trouve en Suisse.

Mémé Tchité s'était ensuite pourvu en cassation contre cette décision. La cour de cassation n'a pas encore rendu de décision à cet égard.