Football Thierry Hazard se réjouit de voir ses deux aînés en sélection en attendant peut-être que les deux cadets suivent…

Adossé au bar du club-house du Stade Brainois, Thierry Hazard sourit. Ni Eden, ni Thorgan n’ont fait un saut ces derniers jours dans la maison familiale où Kylian, qui voit bientôt le bout du tunnel après sa blessure au genou en mai dernier, passe pas mal de temps avec le petit dernier, Ethan, que le papa vient de conduire à l’école en ce lundi matin.

La semaine qui s’annonce pourrait être historique pour la famille avec la possible association des deux aînés sous le maillot des Diables. Le fringant grand-père, "jeune mais quand même grand-père", s’amuse-t-il, l’avoue : "Les voir commencer fera plaisir."

Avant de se projeter : "En avoir un en sélection, c’est gai. Deux, trois, quatre, on en rêve mais il y a quand même beaucoup d’écart entre les enfants. Deux, c’est bien, ils écrivent une page de l’histoire du foot belge aussi. Ils ne sont pas nombreux à l’avoir fait. Trois, cela ne s’est jamais vu… Ce serait bien."

En attendant le patriarche des Hazard lève le voile sur la famille la plus influente du football belge.

(...)