Football

Thierry Henry affirme lundi dans l'Equipe qu'il ne "lâchera pas son pays" et participera bien à la prochaine Coupe du monde malgré la polémique planétaire déclenchée par sa main contre l'Eire en qualification pour le Mondial 2010. Le capitaine de l'équipe de France de football admet néanmoins qu'il a songé à quitter la sélection nationale. "Oui, je me suis posé la question", déclare l'attaquant international au quotidien sportif français dans un premier témoignage sur ce qu'il a ressenti ces derniers jours.

"Malgré tout ce qui vient de se passer, le fait de me sentir abandonné , je ne lâcherai pas mon pays", martèle-t-il cependant, expliquant qu'"au lendemain du match, et même le surlendemain", il s'était "senti seul, vraiment seul". Thierry Henry ajoute dans ce contexte que "sans l'appui de (ses) proches, (il) n'aurait pas eu la même réflexion". "Je suis toujours venu me battre pour les Bleus. Comme un chien. Je n'ai jamais volé une sélection", affirme encore Thierry Henry. Le joueur de Barcelone concède par ailleurs qu'on puisse "éventuellement lui reprocher (son) explosion après le but" litigieux de la France. "Je n'aurais pas dû faire ça. Mais franchement, c'était incontrôlable", assure-t-il.

Sondage: les Français partagés sur l'utilité de rejouer France-Irlande

Interrogés sur l'idée de rejouer le match France-Irlande, les Français sont très partagés: 46% seraient favorables mais 47% contre, selon un sondage de l'Institut BVA, rendu public lundi sur pour Canal+. Une immense majorité (74%) souhaitent un arbitrage associant la vidéo, alors qu'ils sont 18% à être contre .

Les Français ne demandent plus la tête de Raymond Domenech, le sélectionneur de l'équipe: 37% voudrait le voir céder la place pour la Coupe du monde 2010, contre 47% qui sont prêts à le conserver. - Sondage BVA réalisé les 20 et 21 novembre derniers, par téléphone, auprès de 1.005 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus, selon la méthode des quotas.