Football

Le sujet de conversation, après l'excellent match à Lille : est-ce qu'Anderlecht pourra compter sur le Milan AC pour se qualifier pour la Coupe de l'UEFA ? Pour rappel : Milan doit battre Lille, et Anderlecht doit battre l'AEK. Mais Milan est déjà certain d'être premier dans le groupe, alors que Lille doit gagner à Milan (ou obtenir un point si Athènes perd à Anderlecht) pour devenir deuxième.

"Jamais !, déclarait Olivier Deschacht en quittant les vestiaires. Milan va jouer avec une équipe B." Le gaucher anderlechtois avait tort. Nous avons vérifié toutes les statistiques de l'histoire de la Ligue des champions. Neuf des onze clubs - soit 82 pc - qui étaient déjà certains de terminer premiers dans leur poule avant la dernière journée, ont encore gagné leur dernier match à domicile ! En déplacement, la tendance est différente (neuf défaites, six nuls, cinq victoires).

Mais puisque Milan joue à San Siro contre Lille, Anderlecht aurait tort de jeter l'éponge. Dans deux cas, seulement, le vainqueur de groupe jouant chez lui n'a pas gagné : Arsenal contre l'Ajax (0-0) la saison passée et... le Milan AC contre le Celta Vigo (1-2) en 2003.

Le Club Brugeois se rappelle bien de la défaite de l'équipe B milanaise contre les Espagnols. Lors de la dernière journée - le 9 décembre 2003 - Bruges devait battre l'Ajax et l'a fait : 2-1. Le Celta Vigo, le plus faible du groupe, devait aller gagner à Milan... et a réalisé ce miracle. Ancelotti avait laissé sept joueurs au repos : Inzaghi, Shevchenko, Maldini, Nesta, Cafu, Pancaro, Gattuso et Pirlo. Son explication : quelques jours plus tard, son équipe devait jouer la finale de la Coupe intercontinentale (1-1 et défaite 1-3 aux penalties contre les Boca Juniors).

Sortir de la crise

Bruges criait au scandale, en accusant Milan d'avoir falsifié le championnat, mais Ancelotti déclarait : "Cela ne m'intéresse pas. Je pense à mon équipe. La qualification du Celta est méritée".

La question désormais est la suivante : est-ce qu'Ancelotti va jouer ce même tour à Anderlecht, en titularisant son équipe B ? "Il n'a pas encore fait de déclarations à ce sujet, prétend un journaliste italien. D'un côté, s'il y a des blessures ou des joueurs fatigués, il ne va pas hésiter à les mettre sur le banc. D'un autre côté, le club traverse une crise. Toute victoire serait la bienvenue pour calmer les supporters..."

La bonne nouvelle pour Anderlecht est que Milan ne rencontre que Torino (14e au classement) quelques jours après en Serie A, et pas un des leaders du championnat. Sinon, Ancelotti aurait certainement titularisé ses réserves.