Football

LOKEREN

0-3

FC BRUGES

LOKEREN : Dabanovic, Helgason, Katana, Zeré, Vidarsson, Elbodmossi, Seyfo, De Beule, Kristinsson, Kimoto, Zoundi.

CLUB BRUGES : Verlinden, De Cock, De Brul, Clement (46e Van de Ven), Van der Heyden, Englebert, Lembi, Simons, Martens, Lange (57e Duarte), Simic (76e Mendoza).

ARBITRE : M. Romain

AVERTISSEMENTS : Lembi, Van der Heyden

LES BUTS : 20e Simic (0-1), 87e Martens (0-2), 88e Van de Ven.

Le Club Bruges s'est qualifié, hier soir, pour la treizième finale de Coupe de Belgique de son histoire. Lokeren n'avait plus rien à perdre. Résignés, les supporters waeslandiens avaient d'ailleurs largement boudé cette demi-finale retour. Paul Put avait, lui, joué son dernier va-tout : il avait composé la formation la plus offensive possible. A Bruges, Martens relayait Verheyen, suspendu. L'entraîneur norvégien avait demandé à ses joueurs de ne pas se relâcher. Et de se faire plaisir. Il fut écouté. Le Club aurait même dû ouvrir le score dès la 7e minute quand, sur un centre de Simons, Martens se retrouva isolé dans le petit rectangle. Trop désinvolte, le Flandrien tira au-dessus du but. Stimulé, Lokeren fit mine de réagir mais il pécha par manque de percussion. Simic s'érige de plus en plus en esthète des phases arrêtées. A la 20e minute son coup franc dans l'axe, distillé à ras de terre des vingt-cinq mètres, fut un modèle du genre : il alla se loger dans l'angle du but de Dabanovic (0-1). Définitivement rassuré, le Club s'employa alors à soigner la transmission du ballon courte, vive et variée. Il n'y parvint pas toujours. Duarte, et non Mendoza, monta alors au jeu, en remplacement de Lange, suspendu dimanche contre le GBA : le jeune Brésilien obtiendra-t-il la préséance sur le Péruvien ? Il ne convainquit pas, dans un match qui s'était assoupi. Van der Heyden, qui venait d'écoper stupidement d'un avertissement, servit Martens, qui assura la victoire des siens (0-2). Dans la foulée, Van de Ven se fit encore plaisir en exploitant une mésentente entre Dabanovic et sa défense centrale (0-3).

© La Libre Belgique 2002