Football

Le stade Fatih Terim a été le théâtre d'un incident honteux. En effet, une partie du public stambouliote a sifflé la minute de silence en mémoire aux morts et blessés de Paris. Juste avant le coup d'envoi du match amical Turquie-Grèce (match hautement symbolique étant donné le conflit qui oppose les deux Etats autour de la question chypriote), les deux équipes étaient chacune de leur côté sur le rond central, histoire de faire silence quelques secondes.

Une minute de silence qui n'aura pas été respectée par certaines personnes du public, qui n'ont rien trouvé de mieux que de huer cette minute normalement dévolue au respect... A noter que les joueurs, eux, auront eu plus de décence.

Selon certains observateurs, des supporteurs ont même crié "Allah Akhbar" et entonné des chants en faveur du président Recep Tayyip Erdogan au stade Basaksehir d'Istanbul, sous le regard du Premier ministre turc Ahmet Davutoglu et de son homologue grec Alexis Tsipras.

Les supporteurs turcs entonnent régulièrement des slogans nationalistes pendant les rencontres de football. On ne sait pas si les huées étaient davantage dirigées à l'encontre du rival historique grec qu'à l'hommage en l'honneur des victimes des attentats. Il faut rappeler que le pays a lui aussi été durement touché par l'Etat islamique début octobre, lors d'un attentat qui avait fait plus de 100 morts et des dizaines de blessés à Ankara. Un incident terrible qui n'avait pas suscité autant d'émotion à l'époque.

En octobre, lors d'un match qualificatif pour l'Euro-2016 dans la ville de Konya (centre du pays), des supporteurs avaient également crié "Allah Akhbar" pendant la minute de silence à la mémoire des 102 victimes des attentats suicide d'Ankara. La rencontre s'est terminée sur un nul 0-0.