Football

Construire un stade à Neerpede est "impossible" selon le bourgmestre actuel d'Anderlecht Eric Tomas (PS). Il répond ainsi au nouveau président du Sporting, qui désigne l'endroit parmi les trois sites envisageables pour héberger l'équipe championne de Belgique à l'avenir, dans une interview que la VRT va diffuser mercredi soir (21h15) au cours de l'émission "Pano". Il s'agit d'après Tomas d'une "piste abandonnée depuis plus de dix ans!"

Selon Coucke, il faut à la fois étudier la possibilité de rénover la stade actuel (Constant Vanden Stock), répérer une nouvelle enceinte ailleurs à Bruxelles, et envisager la construction d'un nouveau stade à Neerpede, à côté du complexe d'entraînement, dont la localisation est idéale.

Le terrain se trouve en effet sur le territoire de la commune, à proximité de l'autoroute et de deux stations de métro.

"Impossible", objecte Tomas, contacté à ce propos par l'agence belga. "Cela m'a d'ailleurs étonné que cette idée enterrée depuis plus de dix ans remonte ainsi à la surface. Il n'y a en réalité qu'une piste possible, celle de la rénovation du Stade Constant Vanden Stock. Ce que j'ai d'ailleurs dit à Coucke. Neerpede, ce n'est pas, ou plus une solution..."

En juillet 2015 le collège échevinal avait officiellement donné son feu vert au projet d'extension du stade actuel. Un permis de bâtir avait été délivré deux ans plus tard.

Mais les travaux n'ont jamais été commandés, le Sporting ayant entre-temps souscrit un contrat avec la Ville de Bruxelles et le consortium Ghelamco, impliquant la construction d'un nouveau stade national sur le parking C à Grimbergen, dont il serait devenu le club résident.

Le projet qui en a vu de toutes les couleurs depuis, n'est certes pas enterré mais pour Marc Coucke, "Anderlecht doit être propriétaire de son stade", avait-il affirmé fin février à "Extra Time".