Football

Le sélectionneur national a communiqué hier midi sa sélection pour le match au Luxembourg de mercredi prochain. Elle ne compte aucune surprise dans la mesure où, comme annoncé, Igor De Camargo n'était pas présent dans la présélection. A son sujet, René Vandereycken n'a pas voulu émettre de commentaire.

Par rapport à la dernière sélection, qui comptait 24 joueurs alors que celle-ci est réduite à 21 éléments, Gil Swerts, Gaby Mudingayi (à la demande acceptée de son club et en concertation avec le joueur), Stein Huysegems, Brian Vandenbussche, Mark De Man et Moussa Dembélé (blessé) s'effacent. Logan Bailly revient. Kevin Mirallas aussi, malgré une période difficile à Saint-Etienne. Et, enfin, Vandereycken a rappelé Maarten Martens dont la dernière cape remontait à juin 2007.

"Il est en forme pour le moment, comme son club, et il peut évoluer tant à gauche que dans l'axe", justifie René Vandereycken. L'AZ est actuellement leader de "l' Eredivisie" néerlandaise et Maarten Martens, le capitaine de l'équipe demi-finaliste aux Jeux olympiques, est en tête du classement des assists.

"Outre qu'il me semble normal que la Belgique soit présente pour le centenaire de la fédération luxembourgeoise, il est intéressant de rassembler une dernière fois cette année les Diables, poursuit Vandereycken. Mais ce match ne constituera pas déjà une préparation pour les deux rencontres face à la Bosnie. J'espère juste que nous pourrons, cette fois, jouer nonante minutes (NdlR : le dernier Luxembourg - Belgique avait été interrompu à la 65 e à cause de la neige)."

Comme dans tout match amical, René Vandereycken pourra opérer à six changements. "Personnellement, je le regrette. Nous en avons parlé lors de récents congrès et l'ensemble des fédérations veut changer cela. Ces dernières voudraient aussi pouvoir aligner un plus grand nombre de joueurs que dix-huit sur la feuille d'arbitre. Je suis pour. Il n'y a rien de plus difficile pour un sélectionneur que d'écarter des joueurs pour les mettre sur le banc ou, surtout, en tribune. Ce n'est amusant ni pour le joueur ni pour l'entraîneur."

Il n'a pas tort, même s'il pourrait, aussi, se contenter de dix-huit élus et ne pas en placer en tribune. Mais si ce dernier raisonnement est valable pour ce match au Luxembourg, il ne l'est pas lorsque deux rencontres internationales s'enchaînent en quatre jours. "Nous espérons que la Fifa autorisera bientôt les sélectionneurs à inscrire 22 ou 23 joueurs sur la feuille d'arbitre, comme c'est le cas lors des grands tournois."

Concernant les futurs matches amicaux, rien n'est signé officiellement, mais un accord de principe existe tant pour le 11 février 2009 (Roumanie, Bosnie, Croatie, X ?) que pour la "Kirin Cup" au Japon du 26 au 30 mai 2009.

© La Libre Belgique 2008