Football

Le suspense est à son comble à Anderlecht. Daniel Van Buyten va-t-il accepter la proposition financière que Herman Van Holsbeeck lui a transmise lundi ou pas ? En principe, le Sporting lui avait donné quarante-huit heures de temps de réflexion. Ce mercredi, il devrait rendre sa réponse définitive.

Anderlecht n’a donc toujours pas pu présenter son premier transfert de la saison. Pourtant, le manager général d’Anderlecht est allé loin pour convaincre Daniel Van Buyten à signer. Il lui a non seulement offert un contrat de deux ans - c’est un grand luxe, quand on a 36 ans - mais le salaire de Big Dan serait hors normes pour un club belge.

On parle d’un montant net annuel d’environ 1 million d’euros, ce qui correspond à presque 2 millions brut. C’est plus que ce qu’avaient Mbokani et Jovanovic, les stars qui avaient fait exploser le budget du club de 2011 à 2013.

Le comité de direction avait décidé de ne plus faire de telles folies. Le départ de Mbokani et Jovanovic a soulagé le club. Mais entre-temps, Van Holsbeeck s’est débarrassé d’une trentaine de joueurs, Anderlecht s’est qualifié pour la lucrative Ligue des Champions et les départs de Kouyaté et Bruno ont donné de l’air au trésorier.

Même si la prudence reste de mise, Anderlecht peut se permettre d’offrir deux salaires monstres à des valeurs sûres. Le Sporting préfère faire deux grosses dépenses (Defour est l’autre priorité) que plusieurs petites, dont le succès n’est pas garanti. William Vainqueur aurait pu être l’un des heureux, mais il a opté pour la Russie.

L’atout de Van Buyten est qu’il ne coûte rien en indemnités de transfert. Mais malgré cela, il devra consentir un effort considérable s’il signe au RSCA. Au Bayern Munich, il touchait… cinq fois ce qu’Anderlecht lui propose.

Seulement sept joueurs à 1 million brut !

Avec environ 2 millions d’euros bruts annuels, Daniel Van Buyten a donc l’occasion de devenir le joueur le mieux payé de l’histoire du championnat belge. La plupart des stars de Pro League sont déjà heureuses quand elles atteignent la barre du million d’euros… brut.

Après les départs de Jovanovic, Mbokani, Bacca et Biglia l’an dernier, puis de Vargas, Gillet, Tchité et Vainqueur cet été, la moyenne des salaires a fortement baissé. Aujourd’hui, ils ne sont plus que sept joueurs à jouer dans le club des millionnaires : à Anderlecht, il y a Silvio Proto, mais surtout Matias Suarez, l’actuel joueur le mieux payé de Pro League (avec un salaire estimé à 1,4 million brut). Au Standard, il y a Mehdi Carcela et Igor De Camargo. A Bruges, Tom De Sutter et Vadis Odjidja atteignent également ce montant. Tout comme Jelle Vossen à Genk.