Football En marge de la promotion d'un livre "La main de Van Gaal", l'ancien sélectionneur des Pays-Bas a lâché une petite phrase qui n'est pas passée inaperçue.

Présent à Amsterdam, Louis Van Gaal a dévoilé que l'Union Belge l'avait approché en 2016, après l'Euro décevant des Diables. "Ils m'ont demandé de les rejoindre, avant de solliciter Roberto Martinez", a-t-il expliqué. Van Gaal venait alors d'être remercié par Manchester United à un an de la fin de son contrat. Les Mancuniens devaient continuer de le payer pendant douze mois... à moins qu'il ne retrouve de l'embauche ailleurs. Si le défi de prendre la tête des Diables l'intéressait, Van Gaal ne voulait pas faire une croix sur son salaire mancunien.

"Je voulais que Manchester me paye l'ensemble de mon dû, je souhaitais donc envoyer mon assistant à la tête des Diables pour débuter les qualifications, mais la Fédération n'aimait pas cette solution", a-t-il expliqué. Si cette solution avait été privilégiée, Van Gaal aurait sans doute rejoint les Diables l'été dernier et aurait travaillé dans la continuité de son assistant, faisant profiter aux Diables de son expérience notamment acquise lorsqu'il a pris la 3e place du Mondial 2014 avec les Pays-Bas.