Football

Surtout Yves hésite : il compte sur des propositions d’autres clubs pour rester T1.

Officiellement, Hein Vanhaezebrouck doit encore signer son contrat de trois ans à Anderlecht - ce sera chose faite ce lundi - mais le nouvel entraîneur est déjà en train de composer son staff. Les adjoints qu’il veut ne sont pas n’importe qui.

Vendredi passé, nous évoquions les noms de deux anciens bras droits de Vanhaezebrouck : Yves Vanderhaeghe (son T2 à Courtrai, qui lui a succédé) et Karim Belhocine (son relais sur le terrain à Courtrai et ensuite à Gand). Vanhaezebrouck veut bel et bien Vanderhaeghe comme T2 et Belhocine comme T3.

L’homme qui doit tout régler est évidemment Mogi Bayat. Anderlecht lui a libéré un budget avec lequel il doit essayer de répondre aux souhaits de Vanhaezebrouck.

Vanhaezebrouck a parlé personnellement avec Vanderhaeghe, mais l’ex-coach d’Ostende n’a pas encore dit oui. D’un côté, il rêve d’un retour à Anderlecht, le club où il espère un jour être T1. D’un autre côté, il a goûté au poste de T1 et a livré du bon boulot. Si un coach est viré en D1, il sera certainement un des principaux candidats. Vanderhaeghe a d’ailleurs refusé Roulers, son ancien club, qui a finalement pris Dennis Van Wijk.

Karim Belhocine acceptera sans doute de rejoindre Vanhaezebrouck comme T3. Il est encore directeur sportif à Courtrai, mais depuis sa mise à l’écart comme entraîneur, il ne remplit plus qu’un rôle à l’arrière-plan.

Après le départ de Vanhaezebrouck à Courtrai, le Franco-Algérien est devenu T2 et ensuite T1. En ce moment, il suit son cours de Licence Pro, notamment avec Nicolas Frutos.

Gino Caen est un autre nom qui pourrait renforcer le staff d’Anderlecht. Caen, qui dispose d’un diplôme de Licence Pro, est entraîneur physique à Ostende. Il remplirait la fonction qui n’existait pas sous Weiler, celle d’entraîneur physique. Mais Caen, qui habite en Flandre-Occidentale, n’a pas décidé non plus s’il veut faire le trajet tous les jours.

Max De Jong reste pour le moment entraîneur des gardiens. Anderlecht veut des réponses en ce début de semaine.