Football Hein Vanhaezebrouck a défendu à fond ses jeunes, et a visé ses anciens.

Hein Vanhaezebrouck ne s’est pas montré tendre pour son équipe. Ou plutôt : "Pour certains joueurs expérimentés. Je n’attendais pas cela de leur part. Je n’ai pas vu de différence entre Bruges et Anderlecht dans les secteurs où évoluaient mes jeunes. Ils ont été très matures."

Trois choses avaient dérangé Vanhaezebrouck. Un : le 1-0 de Dennis. "Il n’a même pas dû aller au duel pour reprendre le ballon de la tête et inscrire le 1-0. Quand tu dois commencer un match à Bruges en étant mené au score, tu sais que ce ne sera pas facile."

Autre déception pour Vanhaezebrouk : l’entrejeu qui - selon lui - a perdu le combat face à Vormer et Vanaken. "On savait que ces deux peuvent être dangereux autour du grand rectangle, et qu’ils infiltrent souvent. Mais on les laisse inscrire le 2-1 alors qu’on contrôlait le match. Vormer et Vanaken étaient seuls, alors que j’avais averti mes joueurs. On était très mal positionnés. À la fin de la première mi-temps, certains garçons n’étaient plus attentifs. On a donné les deux buts à Bruges, mais les jeunes n’y étaient pour rien. Vormer et Vanaken ont gagné la bagarre dans l’entrejeu. Ils ont fait la différence."

Le football produit en seconde mi-temps ne lui a pas plu du tout. "On a fait du power play , alors que ce n’est pas le style de jeu qu’on maîtrise le plus. On n’a plus joué du bon football. Certains joueurs ont disparu. On s’est battus, mais la finesse manquait. J’ai mis Bakkali à 20 minutes de la fin. Il n’a pas été une seule fois dangereux, mais ce n’était pas de sa faute, vu que les ballons lui passaient par dessus la tête. Il en a peut-être touché deux. Si je l’avais mis plus tôt, il n’aurait peut-être pas été dangereux pendant 40 minutes."

Vanhaezebrouck se défendait d’avoir mis Amuzu au lieu de Najar. "Pour moi, les trois jeunes ont réussi leur premier grand examen. Bornauw était très fort contre Wesley. Saelemaekers était bon, et Amuzu aussi. Vous avez vu son sprint de 40 mètres pour éviter que Bruges ne soit dangereux ? Il a été converti en joueur plus défensif. Mais il a été dangereux à deux reprises en seconde mi-temps. Il a presque reçu un penalty. Najar n’a qu’un seul match amical dans les jambes. Et pour cette position à gauche… Amuzu joue des deux pieds, Najar est plus droitier."

Bref : il était déçu des anciens et content des jeunes. "J’aurais voulu onze jeunes comme Bornauw, Saelemaekers et Amuzu. On aurait peut-être pris quelque chose. Il faudra quand même qu’on discute de certaines choses qui m’ont surpris. Je vais en parler aux joueurs concernés, parce que je souhaite des réponses."

Cela dit, Vanhaezebrouck ne dramatise pas la défaite. "C’est un petit coup, parce que c’est la première défaite de la saison, matches amicaux y compris. Les joueurs sont déçus. Mais faites un premier bilan après le premier tour. Ou au moins après le prochain match. Maintenant, on a joué trois fois à l’extérieur, et Bruges trois fois à domicile…"