Football Hein Vanhaezebrouck fait sentir qu’il veut quand même un ou des renforts.

Le T1 d'Anderlecht était en forme dans son discours d’après match. Voici ses meilleures déclarations...

Le match

"Non, ce n’était pas le match parfait. Loin de là. Cela aurait été parfait si on n’avait pas concédé de but."

Le nouvel Anderlecht

"Les joueurs d’Ostende ont déclaré avant le match qu’ils voulaient venir chercher quelque chose ici. Cela fait plusieurs années que les adversaires ont cet espoir. Moi aussi, quand j’étais à Courtrai. Et on venait battre Anderlecht. Je veux changer cela. Je veux qu’Anderlecht devienne une équipe imbattable à domicile, en faisant une série. Comme Bruges."

Le kop

"On a senti qu’il y avait plus de monde dans le kop derrière le but. Il y avait plus d’ambiance que la saison passée. Les transformations au stade ont porté leurs fruits. Marc Coucke est un maître dans la gestion d’un stade."

Le penalty

"J’avais désigné deux joueurs, Dimata et Santini. Ils ont joué au jeu pierre, papier, ciseaux pour déterminer qui frapperait. C’était une bonne solution. Ils auraient aussi pu faire un round de trois minutes de boxe, mais cela aurait été trop violent pour le public (rires). "

Trebel

"Dans une température qu’il n’aime pas, il a joué son meilleur match depuis que je suis coach ici. Il se sent important et il est capitaine. Je ne crois pas qu’il veuille aller dans un club où il sera numéro x ou y dans la hiérarchie. Je crois donc qu’il va rester."

Delcroix ou un renfort ? 

"Je suis content de Hannes, mais je crois que Bornauw est un rien plus loin dans son évolution. Mais chacun suit son rythme. Je ne sais pas si tous nos talents sont prêts pour la course au titre. Si un de nos défenseurs est out contre un grand adversaire, est-ce que les jeunes seront assez forts ? La même chose vaut pour les attaquants. C’est une réflexion qu’on devra faire avant la fin du mercato. On ne peut pas mettre que des jeunes et terminer troisièmes."