Football

Anderlecht a complètement raté son départ, mais Hein Vanhaezebrouck a refusé de dramatiser les choses.

"Nous avons réalisé un match correct, mais pas top", dit-il. "Et dans les playoffs, il faut être top. Si nous avions eu deux absents et Gand sept, je crois que nous aurions gagné 2-0..."

La défense d'Anderlecht a sombré. Vanhaezebrouck: "Ce n'est pas nouveau que nous avons des problèmes dans ce compartiment. Nous voulions deux renforts pendant le mercato d'hiver, mais nous ne les avons pas eus. Et ce n'était pas un cadeau de jouer contre Kubo, Janga ou Simon. D'ailleurs, Saelemaekers est une des lueurs d'espoir. Malgré sa carte jaune pas du tout méritée, il s'est bien débrouillé face à Simon. Le danger gantois venait des infiltrations dans son dos. Nous avons assez de joueurs avec de l'expérience, mais ils n'ont pas répondu présent."

Vanhaezebrouck estime qu'Anderlecht aurait pu obtenir un match nul. "Gand a eu plus d'occasions, mais cela ne veut rien dire. Tottenham était meilleur que la Juventus, mais la Juve a été plus efficace. Morioka aurait toujours dû marquer, et nous aurions dû profiter de quelques très bons centres. Nous avons eu trois ou quatre très bonnes occasions contre la meilleure défense du pays."

Pour le moment, Vanhaezebrouck ne songe plus à la première place. "Il faut être réaliste. Nous devons obtenir 27 sur 27 et Bruges ne peut pas obtenir plus que 10 sur 27 s'il gagne demain. Mais il faut toujours viser le plus haut. Les Diables Rouges ne vont pas en Russie pour aller jusqu'en demi-finale, mais pour être champions du monde, quand même?"

Yves Vanderhaeghe refusait d'être euphorique. "Gardons les pieds sur terre, malgré ce résultat formidable. Une revanche envers Coucke? Non, je ne suis pas ainsi. Mais je suis très content. Cette victoire nous donne confiance. On est venus ici pour gagner. Et bien sûr qu'on croit pouvoir battre Bruges la semaine prochaine. Mais on ne pense pas au titre. Bruges a une avance énorme."