Football
On est le vendredi 13, un jour malheureux pour les superstitieux. En pleine période de Coupe du monde, qu'en est-il des footballeurs ? Certains d'entre eux ont des rituels particuliers avant de jouer.

Faire son premier pas avec le pied droit, utiliser toujours le même parfum ou toucher la balle avant un match. Quelques-uns l'appellent superstition, pour d'autres il s'agit d'une "routine", comme l'explique le psychologue du sport Alexandre Fabregas à l'AFP. "Dire rituel incite à la pensée magique, alors que routine met en évidence le contrôle du sportif, c'est une habitude dont il a besoin pour sentir qu'il maîtrise", affirme-t-il. Parmi les footballeurs qui jouent au Mondial, certains ont des habitudes particulières qu'ils mettent en place avant chaque rencontre.

Par exemple, le footballeur anglais Dele Alli, joueur de l'équipe nationale anglaise et de Tottenham, porte les mêmes protège-tibias depuis l'âge de onze ans. Ses coéquipiers Eric Dier, lui aussi de Tottenham, et Phil Jones, de Manchester United, ne sont pas insensibles non plus à la superstition. L'un porte toujours son strapping autour de la cuisse et l'autre essaie de ne pas marcher sur les lignes blanches du terrain.

Dele Alli lors du match de demi-finale contre l'Angleterre
© REPORTERS

Pour d'autres, il s'agit de gestes qui vont au-delà du vestiaire : le joueur de l'équipe nationale allemande Mario Gomez utilise toujours... l'urinoir de gauche. Dans la même équipe, Julian Draxler, joueur du Paris SG, ne renonce pas à deux ou trois gouttes de parfum avant d'aller sur la pelouse. "Chaque joueur a son rituel avant un match", affirme-t-il, "moi j'emmène mon sac dans le vestiaire et je me donne deux ou trois giclées de parfum. Cela me donne une sensation de bien être. Des fois, mes coéquipiers me demandent si je vais bien".

Se lever du pied droit

De pareils rituels existent aussi chez les Croates, qui affronteront la France ce dimanche 15 juillet en finale. Le milieu de terrain Ivan Rakitic se bande d'abord la jambe gauche, puis il met sa chaussette et sa chaussure de gauche avant de passer à l'autre jambe. Par contre, sur le terrain, il fait le premier pas avec le pied droit. Et il n'est pas le seul : le défenseur du Brésil Marcelo fait aussi attention à rentrer avec le pied droit. Au premier entraînement en Russie, il a même fait demi-tour après avoir remarqué être rentré avec le gauche. Il rigole de cette manie, et se justifie : "Tout le monde aime se lever du pied droit, non ? Moi, c'est pareil".

L'attaquant portugais Cristiano Ronaldo a la même habitude. En plus, il aime s’asseoir sur les derniers sièges dans les bus, mais sur les premiers dans les avions, et il touche la balle dans le vestiaire avant de jouer.

Il paraît que CR7 préfère jouer avec un maillot à manches longues.
© REPORTERS

Une même obsession pour le gardien suisse Roman Bürki, joueur au Borussia Dortmund, qui touche aussi la balle avant une rencontre, mais directement sur le terrain, évidemment muni de ses gants.

Le gardien suisse lors d'un match Borussia Dortmund-Vfb Stuttgart
© REPORTERS

Ce type de superstitions touche aussi certains entraîneurs. Le coach du Maroc Hervé Renard porte toujours une chemise blanche depuis que son équipe a remporté la Coupe d'Afrique en 2012 parce qu'il était habillé ainsi lors de la victoire. Pendant la Coupe du monde, il n'a pas fait exception. Pourtant, cela n'a pas empêché à son équipe d'être éliminée par le Portugal.

L'entraîneur du Maroc durant le dernier match de son équipe à la Coupe du Monde
© REPORTERS