Football Vincent Kompany a fait le point sur sa situation en club et avec les Diables.

Titulaire en Cup dimanche avec City face à Cardiff (victoire 2-0), Vincent Kompany a accordé une interview à nos confrères de la RTBF dans la foulée. En voici les meilleurs extraits.

Sa forme

"Je me sens bien pour l’instant. Je reviens juste de blessure, c’est donc normal que je sois sur le banc (NdlR : il n’est pas monté au jeu mercredi en championnat contre West Brom).

La concurrence à City

"J’ai vu venir près de 25 joueurs pour jouer en défense centrale… Laporte, c’est un transfert qui m’arrange car il permet de se repartir plus les tâches. Une personne qui connaît bien le monde du football sait que ce n’est pas réaliste pour moi actuellement de jouer tous les matchs. Aujourd’hui, plus la relève a de la qualité, mieux c’est pour moi. Cela me permet de rester disponible plus longtemps. Il ne faut pas mélanger les choses. Cela n’a jamais été un problème de qualité dans mon cas, mais un problème de disponibilité physique. J’espère solutionner cela dans les prochains mois."

S’épargner en vue du Mondial ?

"Je n’envisage pas de me préserver. Et si je perds ma jambe demain dans un match contre Burnley, c’est comme cela. Ce sont les risques du métier. Commencer à se préserver, à ne pas se donner à fond serait synonyme pour moi de penser à la retraite."

La volonté de gagner la Coupe du Monde

"On a un objectif commun, qui est plus important que n’importe quel individu : gagner la Coupe du Monde. On a l’obligation de partir avec cet état d’esprit. Après, cela reste un tournoi. Il faut voir ce qu’il s’y passe. Il peut toujours y avoir quelque chose qui se met en travers de notre chemin."

La retraite internationale après la Russie ?

"On verra, mais je serai clair. Mais il faut d’abord que ce soit décidé dans ma tête et ce n’est pas encore le cas."