Football

690.000 euros : voilà le très beau pactole (brut) que touchera chaque Diable en cas de victoire en finale de la Coupe du Monde, le 15 juillet.


Les primes ont longtemps été un sujet de conversation important dans le giron des Diables. Du temps du CEO Steven Martens, les joueurs avaient négocié de retoucher 60 % des primes empochées par la Fédération. Résultat des courses : au Brésil, chaque Diable avait empoché 300.000 euros pour une élimination en quart de finale. Soit plus que les champions du monde allemands !

Après des négociations délicates, la Fédération a trouvé un accord avec le groupe pour les Mondiaux de 2018 et 2022 et pour l’Euro 2020. Les Diables ont accepté de baisser leurs primes de 15 %.

Mais entre-temps, la Fifa a augmenté les montants accordés aux Fédérations pour la Coupe du Monde ! C’est une bonne nouvelle pour tout le monde. D’abord pour les joueurs, qui empocheraient donc presque autant qu’au Brésil (où un succès final aurait engendré une prime de 704.000 €). Mais aussi pour la Fédération, qui dégagerait 6,7 millions de bénéfice en cas de quart de finale.