Football Le sélectionneur fédéral laisse planer le doute sur son avenir à la tête des Diables. Le 12 juin correspond à la date du match de la Belgique contre le pays de Galles.

Ce jeudi en conférence de presse, Marc Wilmots a évoqué son avenir à la tête de l'équipe nationale. Ou plus exactement, il n'a pas donné de réponse claire concernant son futur avec les Diables rouges.

L'intérêt du club allemand de Schalke 04 est clair et Marc Wilmots l'a confirmé officiellement sans préciser s'il était intéressé par ce challenge au sein de son ancien club ou non. "Jai bien été contacté par Schalke", a déclaré Marc Wilmots. "J'ai dit aux Allemands que je ne voulais pas discuter. Pour l'instant, tout ce qui m'intéresse, ce sont les deux matches à venir. Le reste, ce n'est que rumeurs et spéculations. Tout ce qui m'intéresse, c'est jusqu'au 12. Après, on verra ce que l'avenir nous réserve".

Le sélectionneur fédéral a précisé qu'il s'exprimerait plus amplement sur cet intérêt et son avenir après le match du 12 juin prochain face au pays de Galles. Une chose est certaine, en ne confirmant pas qu'il resterait à la tête des Diables jusqu'à la fin de la campagne qualificative pour l'Euro 2016, Wilmots n'a fait qu'amplifier la possibilité d'un éventuel départ.

"Pour l'instant, j'ai un objectif, c'est l'équipe nationale", dit Marc Wilmots. "Je leur ai dit que pour l'instant, j'étais occupé avec l'équipe nationale. On verra après les vacances. S'ils en prennent un autre entre-temps, c'est la vie", ajoute le sélectionneur fédéral, dont le contrat avec l'Union belge contient une clause de départ.

Marc Wilmots n'a pas parlé de cette situation avec les Diables. "Pourquoi leur parler ? Je n'ai rien à expliquer aux joueurs. Les joueurs font leur carrière et les entraîneurs font la leur", avance le fédéral.


Douze joueurs pour les retrouvailles des Diables à Knokke

Les Diables Rouges ont entamé jeudi en fin d'après-midi à Knokke-Heist leur préparation au match amical du 7 juin en France et au duel du 12 juin à Cardiff face au pays de Galles, comptant pour les qualifications pour l'Euro 2016. Enfin, presque tous les Diables. Ils n'étaient en effet que 12, sur 25, à être venus respirer l'air iodé du stade du FC Heist, dont les rues environnantes étaient garnies de noir-jaune-rouge.

Les nouveaux-venus Youri Thielemans et Leander Dedoncker, Jason Denayer, Olivier Deschacht, Anthony Vanden Borre, Romelu Lukaku Kevin Mirallas, Thomas Meunier, Divock Origi, Yannick Ferreira-Carrasco et les gardiens Simon Mignolet et Jean-François Gillet répondaient à l'appel vendredi à Knokke-Heist, où quelque 200 personnes ont assisté aux retrouvailles des Diables.

Les autres Diables rejoindront le groupe plus tard, pour la plupart lundi. Eden Hazard sera le dernier à retrouver l'équipe nationale, il est attendu pour le 4 juin.

Yannick Ferreira-Carrasco est rentré prématurément au vestiaire. "Il est blessé à la hanche", a expliqué le sélectionneur fédéral Marc Wilmots. "On va voir comment cela évolue dans les prochains jours".

Les Diables Rouges vont encore s'entraîner ce weekend à la Côte, avant de s'envoler pour Bordeaux lundi. C'est en Gironde qu'ils prépareront leur match face aux Bleus qui se déroulera au Stade de France. Ils reviendront ensuite en Belgique pour préparer le duel contre les Gallois.