Football

Les Diables Rouges ont entamé lundi après-midi à Neerpede leur préparation au match amical de mercredi face à la Côte d'Ivoire.

Seuls onze des vingt-trois joueurs sélectionnés ont pu s'entraîner normalement. Les autres étaient aux soins ou ont reçu un programme individuel.

Daniel Van Buyten, Toby Alderweireld, Nicolas Lombaerts, Kevin Mirallas, Romelu Lukaku, Nacer Chadli, Axel Witsel, Marouane Fellaini et les gardiens Thibaut Courtois, Simon Mignolet et Koen Casteels se sont entraînés durant une bonne heure avant de jouer des matches à 5 contre 5. Radja Nainggolan et Sébastien Pocognoli ont fait quelques tours de terrain pendant un quart d'heure et sont ensuite rentrés au vestiaire.

"Je n'ai pas de joueur blessé", a déclaré le sélectionneur fédéral Marc Wilmots. "Douze joueurs ont joué hier (dimanche), le reste s'est bien entraîné aujourd'hui. Nous n'avons que deux jours avant le match, ce n'est pas beaucoup. Cela fait en tous cas plaisir de nous retrouver. Ce matin, le staff médical a procédé à quelques tests imposés par la FIFA. Ce soir, nous avons des obligations vis-à-vis des sponsors et nous passerons des tests sanguins demain", selon Wilmots.

"La Côte d'Ivoire peut atteindre les demi-finales du Mondial"

Lundi matin, le sélectionneur ivoirien Sabri Lamouchi avait déclaré que d'après lui, la Belgique pouvait atteindre le dernier carré au Brésil.

Lundi après-midi, Marc Wilmots a retourné le compliment. "Je connais bien Sabri et je pense que la Côte d'Ivoire peut atteindre les demi-finales du Mondial", a déclaré le sélectionneur fédéral belge.

Au Brésil, la Côte d'Ivoire sera versée dans le groupe C avec la Grèce, la Colombie et le Japon. "Le noyau ivoirien, ce n'est pas rien, avec Gervinho, Didier Drogba, Yaya Touré... Ils forment en plus une très bonne équipe", estime Wilmots.

Les Diables Rouges avaient perdu leurs deux derniers matches amicaux, en novembre contre la Colombie (0-2) et le Japon (2-3). "Est-ce que le résultat sera important contre la Côte d'Ivoire? Une victoire, c'est toujours bon pour la confiance", avance Wilmots. "La différence, c'est qu'avant nous étions les champions du monde des matches amicaux; maintenant, nous gagnons les matches officiels".

Marc Wilmots pas inquiet du manque temps de jeu de certains Diables

Que certains Diables Rouges soient peu utilisés dans leurs clubs respectifs n'inquiète pas outre mesure le sélectionneur fédéral Marc Wilmots, comme il l'a indiqué lundi après le premier entraînement des Diables en vue du match amical de mercredi contre la Côte d'Ivoire.

"J'avoue que j'aurais douté pour certains joueurs si nous devions disputer un match de qualifications. Mais il ne faut pas oublier que nous aurons cinq semaines de préparation avant la Coupe du monde. Je ne m'inquiète donc pas trop pour l'instant du manque de temps de jeu de certains de mes internationaux", a dit Wilmots.

"Nous sommes début mars. Qui sait ce qui se passera encore d'ici la mi-mai? Nous allons bien entendu mettre au point un programme individuel avec quelques joueurs. Notre staff médical et ceux des clubs communiquent aussi beaucoup. Les deux parties savent donc parfaitement comment les joueurs s'entraînent. Avec une bonne préparation, nous espérons avoir tout le monde fit pour le Mondial", a ajouté le fédéral.

Les Diables Rouges entameront leur préparation à la Coupe du monde le 19 mai par un stage à Genk. Suivront deux autres stages, en Suède et à Knokke, et des matches amicaux contre le Luxembourg (25 mai à Genk), la Suède (1er juin à Stockholm) et la Tunisie (7 juin à Bruxelles).

Anthony Vanden Borre: "Comme si je n'étais jamais parti"

Anthony Vanden Borre est de retour chez les Diables Rouges. Le défenseur d'Anderlecht fait partie de la sélection de 23 joueurs de Marc Wilmots pour le match amical de mercredi contre la Côte d'Ivoire.

"Etre de nouveau là procure un bon sentiment", a déclaré le joueur de 26 ans, qui a suivi un programme individuel lundi à Neerpede vu qu'il avait joué dimanche contre Genk. "J'étais encore en contact avec certains Diables. Pour être honnête, aujourd'hui c'était comme si je n'étais jamais parti".

Vanden Borre compte 23 caps en équipe nationale, dont il a porté pour la dernière fois le maillot en novembre 2011 lors du match amical contre la Roumanie (2-1). "Je ne me sens pas comme un ancien, mais pas non plus comme un nouveau venu. Un peu des deux. C'est maintenant à moi de saisir ma chance. Si on continue à travailler dur, on a toujours une possibilité qu'une porte s'ouvre. Cette sélection me donne envie de continuer à travailler plus dur", selon le Bruxellois.

"Anthony a eu un parcours difficile et ne rejoue au plus haut niveau que depuis trois ou quatre mois", a déclaré le sélectionneur fédéral Marc Wilmots, qui a laissé entendre que Vanden Borre allait jouer au moins une mi-temps mercredi. "Ce ne sera pas un test pour lui, il est aussi question de voir comment il s'intègre dans le groupe. Nous n'allons pas juger quelqu'un sur une mi-temps. Je ne doute pas de ses qualités. J'attends de lui qu'en tant que back, il pense surtout à défendre".