Football Axel Witsel est lassé des questions sur son niveau de jeu après son transfert à l’autre bout du monde.

Axel Witsel cultive les paradoxes : une nouvelle coupe de cheveux, une nouvelle préparation pour la Coupe du monde mais un grand conservatisme dans son rôle au cœur de cette équipe nationale.

Encore une fois, le médian liégeois sera l’un des pions inamovibles du onze de base lors d’un grand tournoi mais, cette fois, sa position et même sa présence dans la liste de Roberto Martinez ont été remises en question par une partie du public.

Le joueur pâtit de son déménagement en Chine et de l’absence de Radja Nainggolan, qui évolue dans un registre plus ou moins similaire au sien. Ce débat, il donne le sentiment de le lasser car il commence tout doucement à s’éterniser.