Formule 1

Neuf jours après son spectaculaire accident au Grand Prix du Japon, Jules Bianchi est toujours dans un état "critique mais stationnaire", a indiqué mardi l'écurie Marussia, à la demande de la famille du jeune pilote de Formule 1 français.

"Les neuf derniers jours ont été extrêmement difficiles pour Jules et sa famille. Conséquence de son accident de Suzuka, de nombreuses épreuves médicales ont dû être surmontées et la situation demeure délicate en raison du traumatisme cérébral axonal diffus dont souffre Jules", précise le communiqué de l'écurie anglo-russe.

"Jules est toujours dans un état critique mais stationnaire dans une unité de soins intensifs du centre médical Mie de Yokkaichi", poursuit Marussia, selon qui le soutien des pilotes lors du Grand Prix de Sotchi dimanche a été "un soutien énorme" pour sa famille.

Philippe Bianchi, le père du pilote, avait apporté davantage de précisions sur l'état de santé de son fils, en le qualifiant de "désespéré", dans un entretien publié mardi par le quotidien italien Gazzetta dello Sport.

Jules "est fort, il gagnera son tour de qualification le plus important, il n'abandonne pas". Mais "la situation est désespérée, à chaque coup de fil nous savons que cela peut être l'hôpital qui nous annonce que Jules est mort", avait-il ajouté dans le quotidien sportif.

"Tout le monde me demande comment va Jules, mais je ne peux pas répondre car il n'y a pas de réponse. Il est dans un état très grave mais stable. Un jour il semble aller mieux, le lendemain moins bien. Les médecins ne se prononcent pas (...). Ils ne savent pas comment la situation va évoluer", avait poursuivi Philippe Bianchi dans les colonnes du journal italien, comparant le cas de son fils à celui de Michael Schumacher, grièvement blessé dans un accident de ski.

Le père du jeune pilote espère que son fils pourra être transféré à Tokyo. Selon lui, cela simplifierait la vie de la famille, qui peine à communiquer avec l'équipe médicale de Yokkaichi.

Les pilotes apportent leur soutien

Si sur les circuits, les pilotes livrent une bataille acharnée pour être les meilleurs, ils n'en restent pas moins très humains en dehors. Ainsi, le père de Jules Bianchi a été très touché par les marques de soutien."Plusieurs pilotes m'ont écrit. Alonso, Vergne, Massa... Tous ont envoyé des messages forts. Hamilton aussi m'a contacté par mail pour me dire qu'il était là si besoin.".

Et ce soutien ne s'est pas limité aux pilotes F1. En effet, Valentino Rossi et le tout récent champion du monde moto Marc Marquez ont également communiqué leurs encouragements à la famille Bianchi.